Thierry Bonhomme (AVG) "Face aux menaces, la réaction en temps réel est impérative"

Les entreprises ont compris tardivement les menaces qu'Internet pouvaient générer. Les suites antivirus tentent d'y répondre au mieux, en privilégiant la réactivité la plus élevée.

A quoi les entreprises doivent-elles être sensibilisées en matière de sécurité ?

Les dangers sont principalement liés aux infections des réseaux, aux fuites d'informations et aux problèmes liés à l'espionnage industriel généralisé. L'informatique s'est développée de manière anarchique dans les PME. Le but est de reprendre la main. Pour cela, il faut trouver les compétences et l'organisation permettant de sécuriser l'ensemble.

AVG propose une batterie d'outils classiques pour sécuriser les serveurs, les serveurs mails et les postes de travail car aujourd'hui, les pirates ne s'amusent plus, ils viennent pour l'argent et pour les informations. Ils travaillent de façon plus chirurgicale avec une prolifération des fichiers malveillants et une multiplication des signatures.

Le danger vient aussi des drive-by downloads, qui contaminent les internautes lors d'une simple consultation de site. Cela peut même se passer lors d'événements mondiaux comme le Superbowl l'année dernière où le site a été pris en main par des pirates pendant quelques minutes, et où les liens renvoyaient vers des programmes malvaillants.

"Les pirates ont de plus en plus de moyens"

Comment AVG réagit-il face à ces menaces ?

Les pirates sont intelligents et ont de plus en plus de moyens, ils sont créatifs et inventifs. C'est une chasse continuelle où le but est d'identifier et de contrer les nouvelles menaces. Pour cela, nous avons des cellules de veille sur tous les continents, car elles proviennent en général d'Asie, d'Europe de l'Est, d'Amérique du Sud et des Etats-Unis. L'effort se fait principalement dans la réactivité.

Par ailleurs, il y a beaucoup de menaces différentes. Et en ce moment, ce sont les réseaux sociaux qui attirent les pirates car les utilisateurs sont moins méfiants que pour les mails, où ils sont éduqués. Pourtant, les menaces sont les mêmes. L'évolution de la recherche d'AVG se situe à ce niveau là.

A qui s'adresse votre suite de sécurité ?

Notre objectif est d'intégrer dans ce produit la technologie en temps réel. AVG le propose avec d'une part la reconnaissance de signature (la base de la sécurité), mais aussi le LinkScanner, protection en temps réel à deux niveaux : celui du téléchargement et celui du moteur de recherche où il étudie les liens avec un indicateur.

La suite s'adresse particulièrement aux PME qui ne possèdent pas d'informaticiens chevronnés. De plus, le module d'administration est adapté aux TPE et PME jusqu'à 3 000 / 4 000 postes mais pas pour des grandes entreprises de plus de 50 000 postes.

Enfin, il faut préciser que le logiciel se détache par sa simplicité d'utilisation, sa légèreté au niveau des machines, sa palette d'outils de protection (anti-spam, anti-rootkit, firewall...) et surtout par le LinkScnaner.

Tester le LinkScanner d'AVG

Serveurs / Virus