Le Kremlin de nouveau soupçonné d'attaques par deni de service

Après les attaques par deni de service réalisées à l'encontre des agences gouvernementales estoniennes (lire l'Estonie victime d'une attaque DoS), la Russie est une nouvelle fois au centre de toutes les polémiques. En effet, plusieurs partis d'opposition et médias indépendants russes soupçonnent le Kremlin d'être à l'origine d'attaques massives par DoS sur leurs sites Web respectifs. De source proche du dossier, la tenue prochaine des élections parlementaires et présidentielles ne seraient pas étrangères à ces actions de sabotage.

Autour du même sujet