Vol et perte d'informations : l'ennemi est à l'intérieur Le vol de données des banques et assurances font le plus de victimes

"Il y a plus de vols ou de pertes de données dans les secteur financiers que dans n'importe quel autre secteur", note KPMG.

Les secteurs dont les pertes de données font le plus de victimes sont ceux qui possèdent les informations les plus sensibles : soit les services financiers, suivis de de la santé puis de l'assurance.

 

Cumulés, les incidents de ces trois secteurs impactent 80% des personnes affectées par la perte ou le vol de données.

Ajoutés à celles du secteur de l'assurance, les fuites ou les pertes de données des services financiers concernent une personne sur deux affectée par de tels incidents.

 

Inversement, les incidents concernant les associations, des structures à but non lucratifs, ne génèrent qu'une part infinitésimale de victimes de fuite de données. En outre, les fuites de données des pouvoirs publics font aussi beaucoup de victimes. Ensemble, les incidents répertoriés dans les  secteurs de l'administration et de l'éducation représentent tout de même près d'un dixième du total.

Enfin, le baromètre KPMG fait remarquer que le secteur de la santé connaît une croissance annuelle de 12% des fuites de données.

PCA et PRA / KPMG