30% des ténors du web utilisent le deep linking aux Etats-Unis

Searchmetrics a voulu mesurer la popularité d'une technique qui permet de faire remonter le contenu d'une app dans les résultats de Google.

Le Deep Linking, permet d'envoyer l'internaute directement dans une app. Sa déclinaison, appelée App Indexing, permet elle à Google d'indexer et de faire remonter du contenu d'applications mobiles dans ses résultats, et d'envoyer le mobinaute dans l'app et non vers un site web.

Le fournisseur d'outils dédiés au SEO Searchmetrics a voulu savoir quelle était la part de sites qui s'étaient lancés dans le deep linking, aux Etats-Unis, où l'App Indexing a été lancé en premier (en octobre 2014 pour Android, puis sur iOS en mai 2015). Les 100 sites les plus visibles sur les résultats naturels de Google ont été retenus. Parmi eux, des mastodontes du Web, comme Wikipedia, Facebook, Youtube, Twitter, ou Google. Leur code source a été examiné pour voir s'il contenait l'implémentation la plus courante du Deep Linking. Verdict : le tiers des sites disposant d'une app Android ont intégré le deep linking. La part tombe toutefois à 19% des sites disposant d'une app iOS.

  • Vous avez implémenté l'App Indexing ? Vous en êtes content… ou pas, et prêt à raconter votre expérience : votre témoignage peut intéresser le JDN pour un futur article : écrivez-nous en cliquant ici en n'oubliant pas d'indiquer l'app indexée.
Les résultats de l'étude de Searchmetrics : 30% des sites ayant une app Android ont intégré le deep linking. La part est plus faible concernant ceux qui ont une app iOS (19%)

Google / Webtech