Google +1 : quel impact sur le référencement ?

Avec son nouveau bouton "+1" qui répond au "Like" de Facebook, Google essaye une nouvelle fois d'améliorer la pertinence de ses résultats. Un pari pas encore gagné, mais qui illustre une tendance claire.

Google vient de donner la possibilité aux internautes d'apprécier du contenu en y accollant un "+1". Dores et déjà possible sur Google.com et accessible via un compte "Google Profile", cette fonction encore expérimentale, doit venir "améliorer la pertinence des pages de résultat" annonce Google. "Il s'agit de partager ses recommandations avec tout le monde, des recommandations qui s'afficheront ainsi directement dans les résultats". 

 

Algorithme secret et ambition de Google

Les résultats doivent également gagner en pertinence grâce à leur personnalisation, car les pages de résultats (SERP) indiqueront également si des contacts connus ont apprécié tel ou tel site. Sans donner, comme d'habitude, plus de détails sur l'algorithme, Google explique "utiliser de nombreux signaux afin d'identifier les recommandations les plus utiles, y compris celles des personnes avec qui vous êtes en relation"  à travers l'écosystème Google, explique l'annonce lançant officiellement la fonctionnalité.

Le pari n'est pas gagné

Google précise même prévoir d'intégrer "d'autres signaux, tels que les connexions des internautes sur des sites comme Twitter" afin d'améliorer la pertinence de certaines recommandations. Dans un premier temps, ce "+1" apparaîtra à côté des résultats de recherche et des publicités. Mais "dans les semaines à venir ", il devrait apparaître ailleurs, "dans les autres produits Google et sites sur le Web ", c'est-à-dire notamment YouTube.

 

Impact incertain sur les SERP

L'impact sur les SERP, leur personnalisation et leur pertinence, dépend évidemment de la popularité de cette fonction. Le pari n'est pas gagné, et ce n'est pas la première tentative de Google de s'immiscer sur le terrain des réseaux sociaux. Or, certaines précédentes tentatives saillantes ont été des échecs, que ce soit Google Buzz, ou encore Google Wave.

A noter que Bing a également déjà intégré les "Like" de Facebook dans ses pages de résultats, en invoquant exactement les mêmes motivations : améliorer la pertinence des SERP par la personnalisation des résultats. Une direction que prennent donc les deux plus gros moteurs de recherche et qui pourrait venir bouleverser le référencement naturel. Par ailleurs, c'est aussi finalement cette quête de pertinence qui a déjà poussé Google à sanctionner les sites de faible qualité et à réaliser la fameuse mise à jour Panda.

Google / Facebook