Google déclasse les sites Web de faible valeur Google annonce pénaliser les sites "de faible valeur"

Google intensifie sa guerre contre le spamdexing. La firme de Mountain View vient de publier un nouveau billet sur son blog fustigant les contenus qui polluent les résultats de recherche c'est-à-dire le spam. 

 

Un changement dans la continuité

Ces derniers mois, Google avait déjà mis en place plusieurs nouvelles fonctionnalités pour lutter contre les contenus piratés ou les contenus trop répétés. La dernière date de la semaine dernière : il s'agit d'une extension à destination de son navigateur Chrome. Elle devait permettre aux internautes de désigner les noms de domaine qu'ils ne souhaitaient plus voir apparaître dans ses pages de résultats du moteur. Elle devait aussi permettre à Google "d'améliorer son service".

 

la nouvelle extension de google chrome contre le spam.
La nouvelle extension de Google Chrome contre le spam. © Capture JDN - Google

Google annonce aujourd'hui un changement majeur de son algorithme. "L'amélioration de l'algorithmique impacte de manière significative 11,8% de nos requêtes", indique le groupe qui ne donne pas plus de détails sur ces requêtes, ni sur la façon d'obtenir ce chiffre si précis, ni sur ce qu'il entend par "significativement".

84% des sites les plus bloqués par l'extension Chrome pris en compte

Matt Cutts, et Amit Singhal, les deux responsables du moteur de recherche de Google signant le billet, précisent que la mise à jour de l'algorithme ne se base pas sur les liens envoyés par les internautes via cette extension.

"Pénaliser le classement des sites de faible valeur ajoutée "

Cependant, l'équipe se dit "très heureuse" de constater que les modifications du moteur permettent de mieux représenter "les préférences exprimées via cette extension". Elle précise :  "le changement de l'algorithme impacte 84% des sites les plus bloqués par cette extension". Là encore, Google n'en précise pas plus, et ne donne aucun nom.

 

Pourtant, tous les regards se tournent vers les fermes de contenus, terme auparavant clairement mentionné par Matt Cutts et qui disparaît de ce dernier billet. Le responsable SEO de Google précise vouloir pénaliser le classement des sites de "faible qualité", c'est-à-dire "des sites de faible valeur ajoutée pour les internautes, ceux qui copient leur contenu ou qui ne sont tout simplement pas très utiles" explique-t-il.

Dans le même temps, la modification doit récompenser les sites "de qualité", c'est-à-dire ceux "avec du contenu original, résultant de recherche ou d'analyse par exemple" explique Google.

 

Google / Référencement naturel