SEO Camp'us : le référencement sous tous les angles Jean-Pascal Thys (Synodiance): "N'achetez pas les backlinks"

jean-pascal thys, directeur gestion du savoir et de innovation à l'agence
Jean-Pascal Thys, directeur gestion du savoir et de innovation à l'agence Synodiance  © JDN

"Du Netlinking au Netliking" : la conférence de Jean-Pascal Thys, directeur gestion du savoir et de innovation à l'agence Synodiance  abordait un élément pesant très lourd dans le référencement : les liens entrants, soit les backlinks et ici les "netlinking". Prévenant des dangers qui guettent le référencement des acheteurs de liens, Jean-Pascal Thys conseille plutôt d'actionner d'autres leviers pour gagner en popularité et ainsi, générer naturellement les liens entrants.

Règle et sanctions de Google


"Il ne faut pas acheter de liens, la règle de Google est claire, optimiser ainsi son référencement peut être pénalisé par Google", prévient Jean-Pascal Thys. Le spécialiste du référencement peut s'appuyer sur l'actualité pour argumenter. Le retailer JC Penney vient en effet de se faire sanctionner, c'est-à-dire déclasser  pour avoir recours à des achats massifs de liens. Moins d'une semaine après, c'est au tour de Forbes d'être puni pour la même raison

Ce n'est d'ailleurs pas la première grande marque à se faire punir par Google pour ces pratiques déloyales : dès 2006, BMW avait fait les frais de son usage de pages satellites et de ferme de liens. "L'achat de liens est tentant mais dangereux "

 

"La quantité a moins d'impact que la qualité des backlinks"

60% du référencement lié à la popularité du site

Selon l'expert, les ingrédients pour bien se faire référencer se répartissent ainsi : "10% sont liés à l'outil CMS, 30% au contenu, ce qui laisse 60% pour la popularité. Or stimuler les liens entrants est dur et chronophage, cependant la quantité semble avoir moins d'impact que la qualité de ces liens", assure Jean-Pascal Thys.

La fraicheur du lien fait partie les aspects qualitatifs appréciés par Google, tout comme la cohérence entre son origine et ce vers quoi il pointe. En revanche "certaines caractéristiques peuvent aussi faire baisser la valeur du lien entrant : ainsi, s'il est placé dans le contenu, ou dans le header, le lien pèsera plus que s'il est situé dans le footer, sur des colonnes latérales, ou sur des sites sans valeur ajouté", explique l'expert en SEO.

Linkbait critique, référant, ou même drôle


Tout réside dans la pertinence du contenu, qui doit être accrocheur afin de mieux générer les précieux backlinks, et ainsi être considéré comme du linkbait selon la définition Matt Cutts. Selon Jean-Pascal Thys, le contenu peut jouer sur plusieurs registres et ainsi être "critique, de référance, ou même drôle, mais il doit surtout aussi être facilement partageable."

 

jean-pascal thys  (synodiance) lors de sa conférence ' du netlinking au
Jean-Pascal Thys  (Synodiance) lors de sa conférence " Du Netlinking au Netliking " lors du SEO Campus, le 1er mars 2011 © JDN

Google / Référencement naturel