Comment optimiser son référencement local Linkbuilding et avis d'internautes : deux autres leviers importants du référencement local

En plus d'une fiche Google Adresses bien remplie et d'une optimisation effectuée sur le site lui-même, des sites tiers peuvent améliorer le référencement local.


les trois premiers résultats apparaissant pour la requête 'restaurant' tapée à
Les trois premiers résultats apparaissant pour la requête "restaurant" tapée à Paris sont accompagnés de nombreux avis d'internautes. © Capture.

Des citations, sur les Pages Jaunes ou d'autres annuaires, ou des liens entrants (backlinks) plus traditionnels servent de leviers, comme ceux que cherche à actionner toute politique de liens (link building) pratiquée dans le cadre d'un effort de référencement plus classique.

Une particularité, cependant, "les liens 'locaux', issus de sites d'organisation géographiquement proche, semblent avoir plus de poids que les liens 'normaux'", a pu remarquer Julien Berard. "Il est donc intéressant d'essayer d'obtenir des liens issus des sites de chambre de commerce, d'office du tourisme, de mairie ou d'association", conseille l'expert.


L'importance des avis d'internautes


Google allant puiser des données, et notamment des avis des internautes sur Qype ou TripAdvisor entre autres, les experts conseillent également de ne pas négliger ces sites tiers. D'autant que ces avis et commentaires semblent jouer un grand rôle dans l'algorithme de classement.

"Les faux avis sont désormais dans le collimateur de la justice"


"Certains pourraient croire que c'est facilement biaisable, mais non seulement certains faux avis sont souvent trop ou mal déposés, donc facilement repérables, mais c'est aussi et surtout une pratique illégale qui est aujourd'hui dans le collimateur de la justice", rappelle Mathieu Gheerbrant, fin connaisseur des pratiques de SEO Black Hat - qu'il aborde lors de formations sur les techniques avancées de référencement. "Aujourd'hui il est plutôt préférable d'inciter la dépose d'avis, par exemple en offrant une réduction aux internautes qui auront écrit un commentaire sur l'entreprise", conseille l'expert.

Mathieu Gheerbrant précise aussi qu'il faut, selon lui, d'abord se concentrer sur des sites à forte notoriété, comme ceux évoqués plus haut, car Google leur accorde plus d'attention qu'à des sites plus mineurs.

 

Détecter la "mauvaise expérience" des utilisateurs ?


En outre, l'année dernière, une polémique lancée par un article du New York Times a conduit Google à faire évoluer son algorithme et la manière dont il prend en compte ces avis.

Cet article expliquait comment un e-commerçant tirait sciemment partie d'une pluie de mauvaises critiques pour mieux se positionner dans les moteurs de recherche. Google avait alors reconnu officiellement "une erreur" dans son algorithme. Le moteur avait aussi annoncé pouvoir dès lors détecter les sites et les commerces imposant "une mauvaise expérience aux utilisateurs" et récoltant donc de mauvais avis. "Ne pas être correct avec ses clients, c'est aussi mauvais pour les affaires", avait alors rappelé Google.

Indexation / Google