A lire ailleurs du 23 mai 2008

Attentat aux oeufs contre Steve Ballmer - Cisco contribue à la répression en Chine - Une tête de fumeur.

Attentat aux œufs contre Steve Ballmer. Tout comme pour l'omelette, imposer sa stratégie dans le dur monde du logiciel ne se fait pas sans casser des œufs, moins encore lorsqu'on s'appelle Microsoft. Le volubile patron de l'éditeur, Steve Ballmer, a ainsi dû s'empresser de s'abriter derrière son pupitre lors d'une conférence. Un refuge nécessaire pour esquiver les œufs lancés sur lui par un étudiant d'une université de Budapest où Steve Ballmer animait une conférence. Tout juste le dirigeant avait-il pris la parole que le jeune homme, arborant une chemise marquée du slogan "Microsoft = Corruption", s'est dressé et l'a interrompu. Ce dernier l'a exhorté à rendre l'argent des contribuables avant de faire pleuvoir, sans grande précision toutefois, des œufs sur un Steve Ballmer pris de court, mais agile. Son action terminée (aucun costume trois pièces n'a été blessé dans l'opération), l'étudiant en informatique a quitté l'amphithéâtre puis été escorté. "C'était une amicale interruption. Cela a rompu le fil de mes pensées", a déclaré de son côté Steve Ballmer, avant de reprendre. Aucun mot donc sur les motifs possibles de cet assaut inattendu. Pour le Syndney Morning Herald, il s'agirait vraisemblablement d'un mouvement de protestation en réponse à la controverse touchant la Hongrie. Le gouvernement hongrois serait suspecté d'avoir signé des contrats et des accords favorables à Microsoft et verrouillé la concurrence. Steve Ballmer aura toutefois été plus agile que son camarade Bill Gates, qui dix ans plus tôt n'avait pu échapper à un entartage en règle à la belge. Lire 

 

Cisco contribue à la répression en Chine. En 2007, Yahoo avait été épinglé par le Congrès américain pour sa participation à la politique de censure et de répression chinoise. Cette année, il pourrait bien s'agir de Cisco. Newsfactor rapporte en effet les propos de Shiyu Zhou, député à la tête du Global Internet Freedom Consortium. Ce dernier a certifié avoir obtenu un document de Cisco décrivant la proximité de l'entreprise avec le gouvernement chinois afin d'élaborer un schéma de contrôle des informations disponibles sur l'Internet du pays. Ce projet s'appelle le Golden Shield et Cisco y jouerait donc un rôle majeur qui ne consisterait pas uniquement à la fourniture d'équipements réseau. Selon Shiyu Zhou, le constructeur n'est plus à même d'assurer au Congrès ne pas être impliqué dans la répression sur l'Internet chinois, notamment à l'encontre du groupe religieux Falun Gong banni par le régime communiste en 1999. Mark Chandler de Cisco a nié que le document traduisait de quelque façon que ce soit la vision du groupe. De même, il a certifié que les équipements vendus à la Chine étaient du matériel standard, aucunement configurés spécifiquement dans le but de miner les droits de l'Homme. Depuis deux ans, les entreprises se sont engagées sur un code de conduite en matière de pratiques de business en Chine. Lire

 

Une tête de fumeur. On ne badine pas avec le tabac au japon, nous apprend Realtechnews. La technologie de reconnaissance faciale est déjà expérimentée dans le pays, notamment par le ministère des transports, afin de lutter contre le terrorisme. Le gouvernement japonais, vraisemblablement satisfait des possibilités de cette technologie, a décidé d'en étendre l'usage à un autre domaine : prévenir sur les distributeurs automatiques de cigarettes la vente aux mineurs. En juillet doit en effet entrer en vigueur une loi imposant aux automates de contrôler l'âge des acheteurs. Le ministère des finances a déjà autorisé une carte sans contact mentionnant l'âge de son détenteur et un système de lecture capable de lire une date de naissance sur un permis de conduire. La société Fujitaka a donc elle mis au point ces fameuses machines équipées de caméra. En analysant les yeux, la peau et la structure osseuse du visage, l'appareil pourrait évaluer l'âge de l'individu et l'autoriser ou non à s'approvisionner en cigarette. Le taux de succès serait de 90%. La machine reste encore à être approuvée par les autorités japonaises. Realtechnews s'interroge en outre sur la possibilité d'abuser la machine en portant un simple masque, comme celui de Ronald Reagan par exemple. Lire.

 

Sommaire
  16/05 Devenir une star montante de l'IT - Qu'attendre de Windows 7 ? - La cyber-défense s'organise.  
  25/04 L'OLPC fait les yeux doux à Microsoft - Une vague rouge sur les JO - Science 2.0.  
  18/04 Microsoft s'essaye au clip de Rock - Les femmes oublient la sécurité pour du chocolat - Apple débouche... presque le champagne.  
Source : JDN Solutions

Chine / A lire ailleurs