Classement Forbes Global 2000 : cinq entreprises IT françaises se démarquent

Le classement 2011 du magazine Forbes confirme la montée en puissance des acteurs informatiques de la zone Asie-Pacifique. Moins de 8% des entreprises françaises représentées appartiennent au secteur IT.

Chaque année depuis 2004, le magazine américain Forbes publie son classement des plus grandes entreprises mondiales selon quatre critères de référence : chiffre d'affaires, profits, actifs et capitalisation boursière. Pour cette édition 2011, 67 entreprises françaises font partie des 2 000 plus grandes entreprises dont cinq appartiennent au secteur informatique et télécoms.

Selon Forbes, les plus grandes entreprises IT et télécoms françaises sont France Telecom (74e), loin devant Alcatel-Lucent (729e), Capgemini (898e), Thales (905e) et Dassault Systèmes (1 741e).

Toutes zones géographiques confondues - et hors télécoms cette fois -, c'est IBM qui arrive en tête des entreprises informatiques mondiales (à la 31e place au classement général), volant la vedette à Samsung Electronics (33e) et dans une moindre mesure à HP (42e) et Apple (47e).

6 des 10 plus grands constructeurs mondiaux sont asiatiques

Ce dernier améliore très sensiblement sa position par rapport à l'année dernière (il pointait alors à la 75e place).

Lorsque l'on isole les entreprises en fonction de leur appartenance à un segment de marché spécifique (matériels, services informatiques, stockage, logiciels, semiconducteurs...), on s'aperçoit de la présence de nombreux acteurs de la zone Asie-Pacifique, en particulier la Chine, Taïwan, la Corée du Sud et l'Inde, dans les 10 premières places de chaque segment.


Alors que HP, Apple et Dell constituent le trio de tête 100% américain des plus grands constructeurs mondiaux, les 7 entreprises suivantes sont originaires d'Asie-Pacifique (Fujitsu, Quanta Computer, Acer, Compal Electronics, Asustek Computer, Wistron et Lenovo).

Pour ce qui est des services IT, IBM arrive loin devant CSC (654e place au classement global) qui est suivi de près par Tata Consultancy Services (701e), Wipro (782e) et Infosys (789e). Sur ce segment de marché, c'est Capgemini qui vient sauver l'honneur des entreprises informatiques françaises, seule société IT (hors télécoms) à faire partie d'un Top 10.

Dans les logiciels en revanche, la domination des sociétés américaines est très forte, avec en tête Microsoft (50e) et Oracle (107e). Ils sont suivis par un acteur européen de poids : SAP (248e). Dans la catégorie des semiconducteurs, les coréens Samsung Electronics (33e) et Hynix Semiconductor (1 031e) prennent en tenaille Intel (93e), Texas Instruments (396e) ou encore Broadcom (736e). Dans le stockage, les cinq plus grands acteurs sont américains (EMC, Western Digital, Seagate Technology, SanDisk et NetApp).

Autre domaine où les entreprises issues de la zone Asie-pacifique tendent à percer : les équipements réseaux et télécoms. Sur les 10 plus grandes entreprises appartenant à cette catégorie, on trouve le chinois ZTE (867e au classement général) arrive dixième, juste derrière le malaisien Axiata Group (858e) et Alcatel-Lucent (728e).

Microsoft / IBM