Green IT : un classement fustige Apple, Juniper, NetApp et Oracle

Cisco est le premier groupe IT du CDP Global 500. Google et Salesforce.com percent également dans le classement. Grand absent de ce palmarès : Apple.

L'édition 2011 du CDP Global 500 examine les engagements des entreprises en termes de réduction des gaz à effet de serre. Le classement est réalisé par l'organisme indépendant Carbon Disclosure Project ("CDP"), qui détient la plus grosse base de données sur le sujet.

Plus de 3 000 grandes entreprises communiquent au CDP leurs émissions de gaz à effet de serre, leur niveau de gestion des eaux, et leur stratégie face au enjeux climatiques. Un ensemble de critères qui permettent ensuite à CDP de juger et de noter, sur 100, les efforts de sociétés du monde entier.


Ce rapport annuel, rédigé par PwC, note donc aussi la plupart des entreprises du secteur informatique. Plusieurs d'entre elles n'ont cependant pas voulu fournir d'informations au cabinet de conseil : Apple, la plus grosse capitalisation boursière du secteur informatique, a ainsi tout simplement ignoré le recensement. Ce n'est pas le seul :  Citrix, McAfee, Novell ou Red Hat brillent également par leur absence.

 

Bons élèves et percée de deux acteurs du Cloud Computing

 

En revanche, côté bons élèves, c'est encore Cisco qui domine le classement pour le secteur IT, pour la troisième année consécutive - les notations ayant commencé il y a trois ans. Le géant des réseaux obtient la note de 98 sur 100 en 2011, contre 92 l'année dernière. Il arrive en deuxième position du palmarès. La meilleure note, tous secteurs confondus, va à UPS, avec 99 sur 100.

Yahoo! obtient une note de 36 /100

Arrive ensuite, toujours dans le secteur informatique, Google qui réalise une belle percée. Avec une note de 89/100, Mountian View a en effet largement progressé par rapport à l'année dernière (son score était alors de 44). Quant à EMC, il arrive sur la troisième marche du podium avec un score de 88 (contre 82 en 2010).

Salesforce fait son entrée dans le recensement, et vient se positionner directement à la quatrième place. HP a redoublé d'effort pour figurer parmi les plus engagés, et affiche désormais la note honorable de 84 (contre 66 l'année dernière). HP fait donc désormais largement mieux que son concurrent Dell (72/100). IBM, en revanche, voit sa note baisser de 85 à 83. Juste derrière, Microsoft obtient une note de 81/100.

D'autres acteurs, plus mal notés, se font critiquer pour le "manque de preuve de leur engagement". Parmi ces mauvais élèves figurent notamment Juniper (59/100), NetApp (59/100), Oracle (54) et Western Digital (52). Yahoo! est la lanterne rouge avec un score de 36/100.

 

Engagement écologique des acteurs de l'informatique
SociétéNote (sur 100)Emission totale de gaz à effet de serre*
Source : Carbon Disclosure Project S & P 500
Adobe Systems 7330 710
Akamai7573 057
Dell72438 906
Cisco98650 620
EMC88346 066
Google891 237 476
HP841 865 170
Microsoft841 191 654
Salesforce.com 8513 299
Yahoo!36NC

*En millions de tonnes. Couvre les six gaz à effet de serre mentionnés dans le Protocole de Kyoto (CO2, CH4, N2O, HFC, PFC et SF6)

Google / Apple