Microsoft encore condamné pour violation de brevets

Cinq mois après son amende de 290 millions de dollars pour violation de brevets XML relatif à Word dans l'affaire qui l'oppose à i4i, Microsoft est de nouveau sous le feu des projecteurs de la justice. Cette fois, c'est l'éditeur VirnetX, spécialisé dans les technologies VPN, qui a sonné la charge et fait plier le géant de Redmond. Après avoir déjà obtenu gain de cause en février dernier, VirnetX vient en effet  de remporter une seconde manche décisive dans la mesure où Microsoft a accepté de souscrire un accord de licence avec lui moyennant le versement d'une somme de 200 millions de dollars.

Microsoft / Juridique