Abandon du support Itanium : la tension monte entre HP et Oracle

L'annonce d'Oracle d'abandonner le support du processeur Intel Itanium pour ses applications ne plaît pas du tout à HP. Une mise en demeure a été envoyée et l'ombre d'un procès plane.

Depuis le départ de Mark Hurd à la tête d'HP pour rejoindre Oracle, les relations entre les deux mastodontes informatiques ne cessent de s'envenimer. Dernier épisode en date : la volonté d'Oracle d'abandonner le support des processeurs Intel Itanium pour l'ensemble de ses infrastructures applicatives. Un choix qu'a vu d'un très mauvais œil HP qui dispose d'une position concurrentielle dominante sur le marché des serveurs Itanium, une architecture processeur qu'il a co-développée avec Intel il y a une dizaine d'années.

Aujourd'hui, HP a enclenché la machine juridique en faisant parvenir à Oracle une mise en demeure pour que ce dernier respecte une obligation à développer des applications pour Itanium qu'il s'est précédemment engagée à respecter.

"Si Oracle continue à ne pas tenir ses engagements [...] nous entreprendrons toutes les actions juridiques possibles pour protéger nos clients et les investissements significatifs que nous avons réalisés", a fait savoir HP dans une déclaration. En mettant en demeure Oracle, HP lui laisse donc une petite porte ouverte pour éviter un procès qui risque d'être aussi long que coûteux.

Intel / Serveurs