Yves Nouailhetas (Devolo) "Le CPL est économique et efficace, mais trop méconnu"

Le Courant Porteur en Ligne permet d'accéder à Internet par les installations électriques. Une méthode peu répandue malgré ses intérêts économiques évidents.

Quel est l'intérêt de passer au CPL pour une entreprise ?

L'utilisation du CPL est différente selon les entreprises ou les particuliers car les fonctions changent par rapport aux besoins. L'offre de Devolo n'est pas faite pour les gros réseaux d'entreprises qui ont des surfaces et des demandes en Internet trop importantes mais bien pour la majorité des PME, qui ont un usage Internet classique, qui ne demandent pas forcément un débit très important.

L'objectif de Devolo est d'être une alternative économique au câblage classique, sans justement les problèmes qui y sont liés. Pour cela l'entreprise offre trois types de services avec à chaque fois une contrainte : fournir une connexion de 500 Megabits/s par réseau CPL. Ensuite, suivant la taille des lieux à équiper (bureaux, écoles, hôpitaux...), les outils utilisés ne sont pas les mêmes.

Les boîtiers et les structures changent entre une connexion sur 100 / 150 mètres et 700 / 800 mètres, ou dans ce cas il est préférable de travailler sur du coaxial ou du torsadé pour obtenir des performances plus élevées. Par exemple, dans les hôtels qui sont déjà équipés du coaxial (notamment grâce aux services de télévision proposés), il n'y a aucune raison de ne pas utiliser le CPL. En effet le coût d'installation est moins important et elle se fait beaucoup plus rapidement.

A quel type de société s'adresse cette technologie ? Quels sont les avantages du CPL, et donc des solutions proposées par Devolo ?  

"80% des entreprises ne demandent pas de gros débits Internet, et souhaitent simplement des solutions rapides à installer et économiques. En cela le CPL correspond au marché"

La cible privilégiée est la PME, car l'installation se fait rapidement, et il est plus avantageux d'acheter dix boîtiers CPL plutôt que d'avoir recours à une installation où il faudra tirer les câbles et dont le prix sera alors plus élevé.

De plus, pour les petits réseaux, le débit de 50 Mégabits (partagé entre les services de téléphonie et Internet) est suffisant.
Le problème que pose la technologie CPL est dans sa reconnaissance au sein des entreprises. Bien souvent, elles ignorent l'existence du produit, et les personnes qui raccordent Internet n'ont pas forcément intérêt à le dire puisque les prix facturés sur la méthode "classique" de raccordement sont plus chers. Pourtant, plusieurs domaines ont de plus en plus recours au CPL, car il est plus pertinent.

C'est le cas des services de vidéo-surveillance, déjà équipés de câbles et où l'installation est très rapide. Pour des questions pratiques aussi, des sociétés comme la SNCF ou la RATP utilisent le CPL, car ils peuvent passer un ou deux flux de caméra sans avoir à déployer des câbles dans des endroits pas toujours faciles d'accès. Puis le domaine de la téléphonie sur IP, où le CPL peut aisément faire fonctionner un petit standard informatique sans mélanger les réseaux. Enfin, en règle générale, pour ceux qui déploient de l'Internet, c'est utile car le CPL permet à moindre frais de déployer large. Et le coût est moins important. 80% des entreprises ne demandent pas de gros débits Internet, et souhaitent simplement des solutions rapides à installer et économiques. En cela le CPL correspond au marché.

Quid du CPL face au Wi-Fi ? au point de vue de la sécurité ? et du Green IT ? 

Le Wi-Fi n'est pas en concurrence directe. Au contraire c'est un outil complémentaire dans le déploiement. Cependant, le CPL ne projette pas d'ondes mais un signal qui passe par un câble.

Au niveau de la sécurité, les produits par câbles sont sûrs. Il y a des clés de cryptage 128 bits qui sont longues et robustes. C'est d'ailleurs un moyen des plus sécurisés sans problème majeur, puisque le réseau est naturellement crypté.

Aussi, parmi les produits de Devolo, on recense le AV Pro host comme incontournable. Ce boîtier permet une prise en main à distance. Grâce au host, qui fonctionne avec Linux, on peut faire de la maintenance, gérer les débits, les mises à jours logiciels, les redémarrages en cas de problème ou encore effectuer des diagnostics sur la ligne.
Le Green IT est une notion importante.

Trois éléments sont pris en compte chez Devolo. Premièrement, il est nécessaire de fabriquer les produits dans des usines (en Chine) qui n'utilisent pas de produits polluants. Puis, pour chaque vente une part est reversée dans un organisme de recyclage. Enfin, les produits sont de plus en plus économes en énergie. Par exemple les dernières générations de puces polluent moins. Ces dernières, lorsque le trafic est bas, consomment jusqu'à 60% de moins. 


Yves Nouailhetas est directeur de pays France pour Devolo.