Les DSI face au challenge de la migration vers Internet Explorer 9 La pression à la migration de plus en plus forte

Lancé par Microsoft en 2001, Internet Explorer 6 a constitué le navigateur par défaut dans Windows XP, l'un des systèmes d'exploitation Windows pour postes clients le plus performant, tant en termes technique que de succès commercial. 

 

"IE 6 reste bien implanté au sein des grandes entreprises où la gestion du parc informatique et du système d'information relève de processus industriels. Les applications développées pour IE 6 sont nombreuses, puisque les éditeurs ont jusqu'alors intégré cette contrainte dans les solutions proposées, et que les développements spécifiques devaient également prendre en compte la compatibilité avec IE 6, exigée dans les cahiers des charges", explique Cédric Chassang, chef de projets Web chez Euriware.

 

La longévité de cet OS, équipant toujours en France près de 4 PC sur 10, explique d'ailleurs en grande partie la résistance au sein des DSI des applications Web (métiers, support...) tournant sous IE 6. Pour quelle raison ? Justement car ce dernier a été le navigateur par défaut équipant l'OS phare de la firme de Redmond.


grâce à la jump list, les sites web sous internet explorer 9 peuvent proposer
Grâce à la Jump List, les sites Web sous Internet Explorer 9 peuvent proposer sous la forme d'un menu déroulant escamotable un accès rapide à différentes pages et services. © JDN Solutions

Mais aujourd'hui, les risques sont grands pour les DSI qui ne se lanceraient pas dans un projet de migration de leurs applications Web vers une version plus récente d'Internet Explorer. A savoir a minima IE 7 (navigateur par défaut de Vista) ou plus logiquement IE 9 (navigateur par défaut de Windows 7).

 

"La sécurité peut poser un problème majeur sur cette 6ème version du navigateur Microsoft, de plus Internet a changé et ses standards également. Rester sous IE6, outre pour les applications internes, pourra s'avérer problématique même pour une utilisation standard. Rester attentiste n'est pas la meilleure des stratégies, car au final, les coûts associés pourraient s'avérer beaucoup plus importants qu'une migration", prévient Fabien Fargearel, responsable centre de compétences workstation IT chez Devoteam Solutions. 

 

Un risque d'autant plus grand que les entreprises sont sous la pression de la trotteuse. En avril 2014, Microsoft prévoit en effet de mettre un terme au support technique de Windows XP ce qui pourrait aussi signer, par effet domino, la mise à mort - par ailleurs déjà programmée - d'Internet Explorer 6.

Internet Explorer / Internet Explorer 9