Quand Google demandait à Sun de co-développer Android

Des documents attestent que Google a proposé de diviser ses revenus issus des smartphones avec Sun, si ce dernier acceptait d'ouvrir Java. Un point que fait valoir aujourd'hui Oracle, qui accuse toujours Google de violation de brevet Java...

Google a donc voulu co-développer Android avec Sun. Mountain View était même prêt à partager les revenus engrangés par son activité smartphone si Sun ouvrait Java. C'est ce que prouve un document remis par Oracle dans le cadre de l'affaire qui l'oppose à Google au sujet de l'utilisation de Java dans Android. Il s'agit plus précisément d'un email écrit en 2006.

Adressé aux fondateurs de Google Larry Page et Sergey Brin, Andy Rubin, déjà responsable de l'activité mobile chez Google, annonce alors être très proche d'un accord avec Sun. "Sun est prêt à s'éloigner du modèle de licence J2ME qui lui rapporte 100 millions de dollars par an pour aller vers un modèle que nous développerons ensemble ", écrit-il alors. Selon cet e-mail, Java aurait même voulu créer un modèle de distribution d'Android similaire à celui adopté par Red Hat pour Linux.

Dans un autre document, non daté, d'Andy Rubin, détaille également l'offre de Google : il s'agit un contrat de trois ans par lequel "Sun rend Java Open Source dans le cadre de la plate-forme de Android", et "travaillent ensemble pour sortir le produit Android". Outre le partage des revenus engrangés par Android, Google proposait également de reverser à Sun, en amont, une somme de 25 millions à 50 millions de dollars.

Juridique / Sun