Confidentiel : Numa lance son accélérateur à Moscou

Numa Moscou La création de Numa Moscow donne le coup d'envoi de l'internationalisation de l'accélérateur Le Camping et plus généralement du lieu dédié à l'innovation, Numa.

Numa, lieu dédié à l'innovation situé en plein cœur du Sentier, à Paris, marque le début de son internationalisation en annonçant la création de Numa Moscou, le pendant de son accélérateur en Russie. Annoncé sur place lundi soir, Numa Moscou va ouvrir un premier appel à candidatures en juin puis accueillera dès septembre, pour un programme de six mois, cinq à dix start-up.

Numa Moscou est né de la rencontre, il y a un an, entre les dirigeants du Camping, l'accélérateur de Numa, et Yannick Tranchier, fondateur d'Obvious : le groupe, créé en 2011 par des entrepreneurs, accompagne des entreprises françaises souhaitant s'implanter en Russie. Obvious dispose d'un incubateur de 700 m² au cœur du quartier d'affaires de Moscou. Désormais, la moitié de cet espace sera dédiée à un accélérateur, fondé avec le soutien et l'expérience de Numa. Une équipe de sept personnes accompagnera le développement des jeunes pousses.

Principalement dédié aux start-up russes

2162280 le camping prendra desormais 3 du capital des start up accelerees
Elise Nebout, manager de l'accélérateur de Numa. © Numa

Numa Moscou vise principalement des start-up russes, mais pourra aussi accueillir des jeunes pousses étrangères. A terme, Numa Paris envisage des échanges avec ses propres start-up. Numa Moscou prendra une participation au capital des start-up accélérées, dont les modalités précises n'ont pas encore été fixées.

"Cela fait sens pour nous de partager notre savoir, notre expertise, raconte Elise Nebout, manager du Camping. Nous avons beaucoup appris depuis le lancement du Camping : c'était le premier accélérateur parisien, en 2011. Nous allons travailler pour adapter ce modèle à un autre écosystème local." Numa Paris aidera l'accélérateur moscovite dans sa recherche de sponsors, en lui apportant son réseau de mentors... "L'association nous est parue très forte : Obvious connaît très bien l'écosystème local et nous allons 'itérer' pour comprendre ce qui se passe là bas et structurer le programme."

15 Numa dans le monde d'ici 2019

De l'accélérateur aux autres activités de Numa

Le lancement de Numa Moscou marque le début de l'internationalisation de Numa. "Nous voulons ouvrir 15 Numa d'ici 2019, explique Elise Nebout. Quelques-uns seront déjà annoncés cette année." D'autant que, si Numa commence par installer un accélérateur à Moscou, l'objectif est d'y développer d'autres pans du lieu d'innovation (Data Shaker, Open Innovation...).

Les déclinaisons de Numa seront ouverts dans des pays émergents, qui n'ont pas encore de structure comparable dans l'écosystème. "Dans le cas inverse, on poursuit plutôt une stratégie de partenariats", note Elise Nebout.

Des partenariats dans les écosystèmes déjà matures

Numa a en effet engagé de nombreux rapprochements avec d'autres accélérateurs européens : en décembre dernier, le European Accelerator Summit a réuni sur son initiative les représentants de 113 accélérateurs issus de 35 pays. Par ailleurs, son programme Startup Exchange permet aux jeunes pousses accélérées à Paris de faire des échanges dans dix autres structures partenaires à l'étranger.

Incubateur / Le Camping