La start-up française Studapart lève 700 000 euros

Le tour de table mené par Isai et Notus Technologies, société d’investissement de Geoffroy Roux de Bézieux, a été abondé par plusieurs business angels renommés.

Studapart annonce une première levée de fonds de 700 000 euros menée par Isai et Notus Technologies. Plusieurs business angels participent aussi au tour de table, parmi lesquels les trois cofondateurs de PriceMinister Pierre Kosciusko-Morizet, Pierre Krings et Justin Ziegler, Thibault Viort et Cyril Vermeulen, cofondateur d'Auféminin.com.

Lancé il y a plus d'un an par Alexandre Ducoeur, Timothée Malard et Amaury Roland, Studapart propose une plateforme Saas aux établissement d'enseignement supérieur en marque blanche, qui permet aux étudiants de gérer leur logement tout au long de leur scolarité. "Les étudiants peuvent trouver un logement seul ou en collocation, renseigner leur profil, déposer directement leur dossier, ou encore s'échanger leurs bons plans de logements", expliquent les cofondateurs. La plateforme permet également aux professionnels de l'immobilier et particuliers propriétaires de cibler efficacement de potentiels locataires.

60 établissements supérieurs clients

Studapart revendique plus de 60 établissements supérieurs clients en France, dont de nombreuses écoles de management ou encore le groupe Ionis (Epitech, Epita...). Des professionnels de l'immobilier comme les Estudines ou Nexity-Studea sont également clients : ce dernier a mis plus de 17 000 logements en location et utilise un CRM édité par Studapart.

Avec les fonds levés, Studapart souhaite étoffer son équipe de dix collaborateurs, attaquer le marché européen et lancer une offre pour les propriétaires.

Levée de fonds / Priceminister