La start-up européenne Skyscanner lève 171 millions d’euros et devient une licorne

Skyscanner serait désormais valorisé 1,5 milliard d’euros. Avec l’arrivée de Yahoo Japan au capital, le comparateur de vols veut développer sa présence en Asie.

Skyscanner vient de boucler une nouvelle levée de 128 millions de livres (soit 192 millions de dollars ou 171 millions d'euros). Selon le Financial Times, l'opération valoriserait la start-up autour d'1,6 milliard de dollars (soit 1,48 milliard d'euros), la faisant entrer dans le club des licornes européennes aux côtés de Spotify ou Blablacar. En 2013, lors d'un tour de table d'un montant non dévoilé qui avait vu Sequoia entrer au capital de la société, Skyscanner était valorisé autour de 800 millions de dollars.

Yahoo Japan au capital

Opérations de croissance externe

La levée a été abondée par Artemis, Baillie Gifford, Khazanah Nasional Berhad, fonds souverain dirigé par le gouvernement malasien), Vitruvian Partners et Yahoo Japan. Objectif : permettre à Skyscanner d'accélérer son expansion internationale et de boucler des acquisitions, notamment en Asie. La société basée à Edimbourg y a mis l'accent ces dernières années en nouant des partenariats avec le moteur de recherche et Yahoo Japan -qui vient d'entrer à son capital. Skyscanner y a aussi ouvert trois bureaux, dont deux en Chine et un à Singapour, et racheté la jeune pousse chinoise Youbibi.

124 millions d'euros de CA en 2014

Skyscanner revendique 50 millions de visiteurs par mois et plus de 40 millions de téléchargements sur mobile mais est positionné sur un marché extrêmement concurrentiel. D'autant qu'outre les Kayak, Expedia et autres rivaux, Google s'est lancé sur le créneau avec son comparateurs de vols apparaissant directement dans les résultats de recherche en 2010. Selon le CEO de la société, interviewé par le Financial Times, Skyscanner a enregistré un chiffre d'affaires de 93 millions de livres (124 millions d'euros) en 2014 et la société serait rentable.

Moteur de recherche / Licorne