"J'ai misé sur un entrepreneur brillant sans voir qu'il n'était pas impliqué à 100%"

carlos espinal, manager à seedcamp.
Carlos Espinal, manager à Seedcamp. © Aude Fredouelle - JDN

Les entrepreneurs ne sont pas les seuls à échouer. En misant sur eux, investisseurs et accélérateurs portent aussi leur part de responsabilité. L'accélérateur Seedcamp a ainsi investi dans 120 sociétés. "Souvent, on mise sur les cofondateurs, explique Carlos Espinal, manager. Je me rappelle avoir rencontré un entrepreneur brillant, sur lequel j'ai mis un ticket sans hésitation. Problème : passionné de cinéma, il voulait aussi devenir réalisateur. Trois mois après que nous avons investi, il a accepté une proposition pour tourner un film et a quitté la start-up. Maintenant, je passe bien plus de temps avec les équipes avant de me décider, pour tester leur motivation et voir comment ils résistent aux épreuves."