Lyft lève 250 millions de dollars pour contrer Uber

Alibaba entre au capital de Lyft, dont l'application permet de rechercher un conducteur particulier pour réaliser un trajet court. En un an, Lyft s'est étendu de 2 à 30 villes.

L'un des acteurs les plus en vogue de l'univers du co-voiturage, Lyft, annonce avoir levé 250 millions de dollars auprès du géant chinois de l'e-commerce Alibaba, du fonds d'investissement Third Point et du hedge fund Coatue Management, ainsi que de ses actionnaires existants Andreessen Horowitz, Founders Fund et Mayfield.

Au contraire d'Uber qui opère principalement une flotte de véhicules avec chauffeurs professionnels, ce sont des conducteurs particuliers que Lyft permet de rechercher pour des trajets courts. Lyft sert donc à dispatcher ces voitures pour les envoyer prendre en charge les passagers ayant fait une demande sur son application. Pour se donner une image plus amusante que son rival, la société demande à ses conducteurs d'accrocher une énorme moustache rose à l'avant de leur véhicule et d'accueillir leurs passagers non en leur serrant la main mais par un très hype poing-à-poing (fist bump).

Le service est actuellement présent dans 30 villes, au lieu de 2 uniquement il y a un an. La start-up emploie 250 personnes et compte bientôt se lancer à l'international. Elle devra aussi continuer de lutter contre son concurrent Uber, qui s'est également positionné sur ce créneau des particuliers avec son application UberX. La valorisation d'Uber atteint 2 à 3 milliards de dollars tandis que Lyft, avant cette levée, était valorisé 700 millions de dollars.

Alibaba / Uber