Que s'est-t-il passé au premier jour de LeWeb Paris'13 ?

LeWeb Paris'13 Désistement d'une start-up finaliste, interventions de Michael Sippey et Guy Kawasaki : les temps forts du premier jour de LeWeb Paris'13.

9h30, mardi 10 décembre : la conférence LeWeb lance son coup d'envoi. Sur la scène principale, dans l'un des trois docks de Saint-Denis réquisitionnés pour l'occasion, Loïc et Géraldine Le Meur en annoncent la teneur : une projection dans l'innovation des dix prochaines années, avec notamment un focus sur la méditation et le bien-être, nouveau dada de Loïc Le Meur. La journée s'ouvre avec un petit couac dans l'organisation : devant les docks de Paris, où se tient la dixième édition de la conférence, une file interminable de journalistes attend encore son badge, alors même que se termine l'intervention de Fred Wilson, de Union Square Ventures, premier speaker de cette édition.

3 000 participants, 80 pays.

"Moins de monde que d'habitude", entend-on dans les allées en matinée. Malgré tout, heure après heure, les docks se remplissent. Les gradins de la scène plénière sont bondés. Travis Kalanick, fondateur d'Uber, fait part de son attachement tout particulier à la France et à LeWeb, non sans en profiter pour faire un pied de nez aux taxis traditionnels. Il remercie les taxis parisiens, qui lui ont insufflé l'idée de son application alors qu'il en attendait désespérément un, coincé sous le neige, pour se rendre à une précédente édition de LeWeb. Guy Kawasaki donne des conseils aux jeunes entrepreneurs. Michael Sippey, VP of Product de Twitter, aborde le sujet de la social TV et parle des partenariats avec les chaînes françaises.

leweb3
L'attente était longue pour pénétrer dans les lieux © A. Fredouelle / JDN

Dans le dock réservé au start-up village, les visiteurs sont moins nombreux. La Startup Competition, qui se déroule en parallèle des interventions des speakers, ne connaît pas un franc succès, et le public plutôt clairsemé. Coup de théâtre : l'un des seize finalistes –Glose, une plateforme pour e-books- s'étant désisté au dernier moment, une nouvelle sélection a lieu pour le remplacer. Une annonce lancée dans la matinée invite les entrepreneurs à postuler via un très court formulaire pour rejoindre les rangs des finalistes.

Pour cette dixième édition, les organisateurs ont en tout cas mis les petits plats dans les grands. Buffets interminables, bar, espaces lounge et networking... A leur stand, les sponsors invitent quant à eux à tester leurs nouveautés. Google met en avant ses lunettes connectées tandis que FranceTV met en scène sa "Smart City de 2025". Dans les allées, deux jeunes femmes habillés en infirmières, engagées par l'agence web Tequila Rapido, posent avec les visiteurs aux côtés de panneaux portant des inscriptions telles que "Il fait chaud à LeWeb". Leur présence, taxée de sexisme, a rapidement enflammé les réseaux sociaux.

leweb2
De jeunes entrepreneurs pitchent pour la Startup Competition © A. Fredouelle/JDN

LeWeb