Yahoo débourse 640 millions de dollars pour Brightroll, spécialiste de la pub vidéo

La plateforme de publicité vidéo devient ainsi la deuxième plus grosse acquisition de Yahoo, permise par le succès de l'IPO d'Alibaba.

Avec l'entrée en bourse d'Alibaba, dont il était actionnaire, Yahoo a engrangé d'énormes bénéfices : le géant disposait de plus de 12 milliards de dollars de liquidités fin septembre. De quoi permettre des investissements importants, à l'image de ce nouveau rachat annoncé mardi : Yahoo a dépensé 640 millions de dollars pour la plateforme de publicité vidéo Brightroll. La start-up compte parmi ses clients 87 des 100 plus gros annonceurs américains et leur promet de mesurer l'impact des publicités qu'elle diffuse pour eux sur le Web. Elle compte 400 employés et prévoit un chiffre d'affaires de plus de 100 millions de dollars en 2014. L'opération sera finalisée au premier trimestre 2015, après le feu vert des autorités réglementaires.

Fabrice Grinda parmi les investisseurs

En juin dernier, Fabrice Grinda, investisseur de la première heure dans Brightroll, décrivait la start-up comme "le plus gros réseau de ventes de publicité au monde" et estimait sa valeur "entre 400 et 500 millions de dollars" dans une interview accordée au JDN. Il assurait alors que la start-up dans laquelle il a investi allait "s'introduire en bourse en 2014 ou 2015". Il espérait ainsi un retour de plus de 300 fois son investissement. C'est finalement Yahoo qui aura acquis la start-up pour une valorisation encore plus élevée.

Avec ce rachat, Marissa Mayer espère relancer la croissance du groupe. Selon eMarketer, la part de Yahoo sur le marché américain de la publicité devrait tomber sous la barre des 5% cette année, contre 5,8% en 2013. Au contraire, celle d'Amazon progresse et devrait atteindre 1,7% en 2014, contre 1,4% l'an dernier. Le rachat de Brightroll pourrait permettre au géant de combler cette faiblesse.

 

Rachat / Yahoo