L'e-commerce US passera de 10% à 13% des ventes de détail en 5 ans

L'e-commerce US passera de 10% à 13% des ventes de détail en 5 ans Les ventes en ligne atteindront 334 milliards de dollars cette année aux Etats-Unis et la croissance se maintiendra à 10% en moyenne pendant cinq ans, selon Forrester Research.

L'e-commerce américain s'élèvera cette année à 334 milliards de dollars, soit près de 10% du total des ventes de détail dans le pays, selon les dernières estimations de Forrester Research. L'institut anticipe une croissance annuelle moyenne de 10% sur les cinq ans à venir, qui portera le secteur à 480 milliards de dollars de ventes en ligne en 2019. A ce moment-là, il comptera pour 13% des ventes de détail.

69% des internautes américains sont des cyberacheteurs réguliers, qui généralement réalisent 16% de leurs achats sur Internet. Les deux premières catégories de produits achetées en ligne sont l'habillement et les accessoires, à 48 milliards de dollars en 2014, et les produits électroniques, à 30 milliards. A elles deux, ces catégories représentent plus du quart des ventes d'e-commerce. Quant aux produits culturels (livres, musique et logiciels), plus de 50% de leurs ventes seront réalisées en ligne d'ici 2016, sous forme dématérialisée ou non. Forrester prévoit même qu'en 2019, se produiront en ligne 96% des ventes de musique et 82% des ventes de logiciels.

forrester forecast us 2014 2019
Prévision de l'évolution des ventes en ligne ans Etats-Unis jusqu'en 2019 © Forrester Research

En outre, la pratique de l'achat en ligne se diffuse maintenant aux catégories longtemps restées moins développées sur Internet, telles que l'ameublement et les pièces automobiles qui caracolent aujourd'hui à des niveaux de croissance supérieurs au reste de l'e-commerce. Sur les cinq prochaines années, Forrester prévoit en effet une croissance moyenne en ligne de 15% dans l'ameublement et de 11% dans les pièces auto. Finalement, seuls les produits alimentaires demeurent obstinément l'apanage de la distribution physique. Certes par besoin de voir les produits et d'en disposer immédiatement, mais également en raison de l'absence de concurrence tarifaire entre le Web et les points de vente physiques.

La pénétration des smartphones apparaît par ailleurs comme un levier important pour l'e-commerce américain, puisque plus les consommateurs passent de temps connectés, plus ils sont susceptibles de réaliser une transaction en ligne. D'après Forrester, le m-commerce a représenté 10% de l'e-commerce aux Etats-Unis en 2014, alors qu'il n'en pesait que 6% en 2013 et 3% en 2012.

Dernier grand enseignement de cet "eCommerce Forecast 2014 to 2019" de Forrester Research pour les Etats-Unis, l'institut remarque que parallèlement à l'arrivée à maturité du secteur, un certain nombre de marchands s'adjugent une croissance très supérieure au reste du secteur et prennent des parts de marché aux acteurs plus lents ou moins innovants. Et en effet, l'observation du Top 50 de l'e-commerce US montre qu'Amazon consolide sa domination tout comme d'autres grands pure players, mais certaines enseignes de distribution ne sont pas en reste et profitent aujourd'hui du store-to-web pour réduire l'écart avec le leader.

Annonces Google