Emilie Metge (Urb-it) "Nos livreurs rassurent les marchands quant à leur image de marque"

Urb-it, le service de coursier écologique haut de gamme venu de Suède, compte désormais 450 livreurs et 220 boutiques partenaires dans Paris. Le point avec sa directrice générale France.

JDN. Les services de livraison par coursiers sont déjà très nombreux en France et encore plus à Paris. Qu'est-ce qui distingue Urb-it de ses concurrents ?

Emilie Metge est directrice générale d'Urb-it en France. © Urb-it

Emilie Metge. Nous nous positionnons sur la livraison haut-de-gamme depuis les magasins, avec un service qui se veut le plus qualitatif possible. Nous proposons de livrer en une heure dans Paris, à l'endroit et au moment désiré par le client. Que ce soit au travail, à la sortie de l'école, dans un café, à la maison ou au restaurant pour faire une déclaration de mariage. Les cyberacheteurs peuvent aussi prendre un rendez-vous dans les trois jours qui suivent la commande, sur un créneau précis de cinq minutes. Nous facturons chaque course minimum 10 euros au client final. Urb-it prend une commission au retailer partenaire, comprise entre 15 et 20% du prix de la commande.

En quoi livrer à pied s'inscrit dans cette stratégie de livraison haut de gamme ?

Nos livreurs se déplacent en effet uniquement à pied et en transports en commun. Ce qui permet d'abord de livrer des produits fragiles. Notre client Ladurée avait, par exemple, des difficultés avec les coursiers en vélo ou en scooter. Les pertes étaient élevées en raison de la fragilité des coques des macarons. Un autre aspect qui va dans le sens du service haut de gamme : nos livreurs se fondent dans la masse. Quand ils rentrent en magasin ou en restaurant, ils sont habillés comme tout le monde, ne gênent pas et ne portent ni tenu ni casques permettant de les distinguer des clients. Ce qui rassure les marchands quant à leur image de marque. D'autres recherchent également une offre complémentaire à leurs services classiques déjà existants.

Urb-it s'adresse-t-il uniquement aux acteurs du luxe ?

Notre service haut de gamme s'adresse à tous types de partenaires. Urb-it livre aussi les jeans de Levi's. Bientôt, ce sera les fleurs de Bergamotte. Nous avons aussi livré les parfums de Sephora pendant la dernière période de Noël. Au total, nous comptons 220 boutiques à Paris. Il est cependant vrai que nous comptons beaucoup de marques de luxe. Pour en citer quelques-unes : Dalloyau, Ladurée, Madeleine & Gustave ou encore Gucci. Nous sommes aussi en pourparlers avec Hermès.

Votre traitement des coursiers est-il également meilleur ?

Nous payons plutôt bien nos 450 livreurs. Ces derniers reçoivent une compensation financière de dix euros par course d'une heure en moyenne. Dans le secteur, peu de micro-entrepreneurs sont payés à ce niveau.

"Nos livreurs reçoivent une compensation financière de dix euros par course d'une heure en moyenne"

Ce dernier point explique l'attention particulière que nous portons à la sélection des livreurs. Nous vérifions par exemple sur dossier le bon respect de l'orthographe, les livreurs pouvant être amené à envoyer des messages de suivi de colis au client. Suit un entretien par Skype et une rencontre collective. Au final, nous retenons moins de 25% des candidatures reçues. Nous accompagnons ensuite les élus dans la création d'un statut de micro-entrepreneur.

Votre modèle s'adresse plutôt aux métropoles. Développerez-vous Urb-it ailleurs en France ? 

Notre prochaine étape sera Lyon, mais pas avant 2019. 18 personnes travaillent à temps plein au sein de notre siège parisien. Nous avons déjà pour objectif de porter cet effectif à une trentaine d'ici juin 2018. A l'international, nous planifions d'ouvrir une trentaine de villes dans les cinq prochaines années. Il s'agira d'abord des capitales européennes.

Emilie Metge est directrice générale France chez Urb-it. Auparavant, elle a été responsable à la direction des achats pour le Printemps et directrice commerciale plusieurs années chez Fashion link agency, qui commercialise des marques de prêt-à-porter et chaussures pour enfants.

Et aussi :

Retail / Décideurs

Annonces Google