Damien Rodière (LaFourchette) "Multiplier les partenariats avec les Gafa est un enjeu crucial pour LaFourchette"

Instagram, Réserver avec Google, Amazon… Le nouveau directeur général France de la plateforme d'e-réservation en restaurant justifie sa stratégie d'intégration aux services des géants technologiques.

JDN. Instagram, Google, Amazon… LaFourchette a multiplié les partenariats avec les Gafa ces derniers mois. Pourquoi ?

Damien Rodière est directeur général France, Belgique et Suisse chez LaFourchette. © LaFourchette

Damien Rodière. Notre plateforme a une double mission : faciliter la vie des internautes pour réserver en ligne une table de restaurant et aider les restaurateurs à être plus visibles sur tous les canaux possibles. En ce sens, nous avons multiplié les partenariats technologiques ces derniers mois. Nous avons intégré notre plateforme à "Réserver avec Google", Instagram ou encore Alexa. L'enjeu est crucial car l'e-réservation se généralise, surtout chez les jeunes générations. Notre site LaFourchette reste bien sûr notre premier canal avec 19 millions de visiteurs uniques mensuels et 12 millions d'avis générés dans le monde.

Vous avez récemment officialisé un partenariat avec Instagram. En quoi consiste-t-il ?

Nous sommes le premier partenaire mondial d'Instagram à permettre directement la réservation d'une table de restaurant depuis le réseau social. Instagram est le média roi de la food avec ses photos et ses contenus de qualité, qui ouvre des opportunités aux restaurateurs. Nous avons procédé à quelques tests en amont en France. Voilà pourquoi près de 8 000 restaurateurs ont déjà activé cette fonctionnalité dans le monde. Sur nos 14 000 restaurateurs partenaires en France, près de 2 000 l'ont aussi mis en place.

Quel est le modèle économique entre Instagram et LaFourchette ?

La réservation sur Instagram est totalement gratuite pour les restaurateurs et les internautes en France. Il n'y a pas de commissions prises sur chaque transaction. Nous ne prélevons pas, comme d'ordinaire, deux euros par couvert réservé. Ce partenariat se veut donnant-donnant entre Instagram et nous : d'une part, nous intégrons notre technologie à leur réseau social. D'autre part, Instagram apporte à nos restaurateurs un autre trafic de consommateurs. C'est un échange de techno contre trafic.

Comment l'outil fonctionne-t-il ?

C'est très simple. Nos restaurateurs partenaires peuvent activer ce canal en quelques clics. Il leur suffit d'avoir un compte business sur Instagram, de le paramétrer et d'intégrer une URL de LaFourchette pour se connecter à Instagram.

"En septembre 2018, nous avons annoncé un partenariat similaire sur Réserver avec Google"

C'est facile aussi pour l'utilisateur qui n'a qu'à se connecter sur son compte Instagram. Il peut alors réserver une table de restaurant directement sur le profil du restaurateur, via un bouton "réserver". En temps réel et en quelques clics, toutes les disponibilités du restaurateur s'affichent dans une pop-up. L'internaute n'a ensuite plus qu'à renseigner son créneau, le nombre de personnes et les informations de son profil LaFourchette pour réserver sur Instagram. Durant tout ce parcours, l'utilisateur restera sur le réseau social via un widget intégré de LaFourchette.

Finalement, LaFourchette a dupliqué sur Instagram ce qu'elle a lancé fin septembre 2018 avec Réserver avec Google.

Tout à fait. En septembre 2018, nous avons annoncé un partenariat similaire avec Réserver avec Google. Il y a cependant une nuance. Depuis près de deux ans, les internautes pouvaient déjà réserver la table d'un restaurant partenaire sur la fiche d'entreprise de Google (Google My business) via un lien qui renvoyait vers le site de LaFourchette. Depuis septembre dernier, l'internaute peut réserver directement sur le Google My Business du restaurateur, sans quitter Google et sans lien de redirection. Avec Réserver avec Google, l'internaute a accès à un calendrier de réservation en temps réel. L'UX est amélioré. Tout passe par une API. Google My Business est devenue essentiel pour les restaurateurs qui souhaitent être visibles. Nous devions y être.

Certains restaurateurs, inquiets d'une dépendance aux acteurs du numérique, souhaitent que Google My Business renvoie vers leur site pro et non vers celui de LaFourchette… Garderont-ils cette prérogative ?

Le restaurateur garde la main sur Réserver avec Google. Lui seul définit s'il préfère réserver via LaFourchette sur Google My Business ou s'il souhaite garder un lien de redirection vers son propre site. Cependant, notre solution et Réserver avec Google apportent une meilleure conversion aux restaurateurs partenaires. Avec nous, l'internaute peut réserver 24 heures sur 24. Ce qui n'est pas toujours le cas avec la réservation d'un restaurateur par téléphone. L'objectif est de les aider, avec une réservation en ligne disponible à tout moment.

Vous parlez de partenariats donnant-donnant. N'avez-vous pas peur que ces géants technologiques se servent de vos données ?

Nous avons un atout que n'auront jamais les Gafa : dix ans d'expérience dans la restauration. Nous sommes au contact de ces professionnels tous les jours. Nous les accompagnons sur nos technos. Par exemple, sur l'optimisation des remplissages de la salle ou encore sur les fiches-produits. Google et Instagram ne savent pas faire cela. Notre force, c'est notre expertise et notre proximité avec le secteur.

Vous avez aussi lancé un skill sur Alexa dès sa sortie en France en juin 2018. Le commerce vocal décolle-t-il ?

La réservation par la voix est une tendance qui évolue très vite. En nous associant avec Amazon et en créant un skill sur Alexa, nous expérimentons des choses et avançons sur ces technologies de pointes. Le vocal n'est pas le canal où il y a le plus de volume de réservations aujourd'hui, c'est certain. Cependant, nous misons dessus pour être à même de saisir cette opportunité le moment venu.

Depuis le rachat de LaFourchette par TripAdvisor en 2014, quelles synergies ont été mises en place ?

Tripavisor a été notre premier partenaire. Les fiches des restaurateurs sur TripAdvisor permettent la réservation via LaFourchette, s'ils sont inscrits sur LaFourchette, de la même façon que sur Google ou Instagram. Notre maison mère est un canal de réservation complémentaire important aujourd'hui. Nous avons des cibles différentes : TripAdvisor s'adresse aux voyageurs d'abord tandis que LaFourchette reste sur un business plus local.

Damien Rodière est directeur général France, Belgique et Suisse chez LaFourchette depuis septembre 2018. Il a commencé sa carrière en 2007 chez Accenture dans le conseil en transformation digitale. Il a rejoint LaFourchette en 2013. Il détient un double diplôme d'ingénieur à L'ESEO et en école de commerce à L'ESCP Paris

Et aussi :

Autour du même sujet

Annonces Google