Amazon met la main sur le chausseur en ligne Zappos.com

En s'offrant Zappos.com pour 928 millions de dollars, le cybermarchand réalise la plus grosse acquisition de son histoire. Un rachat qui ressemble également à un aveu d'échec du détaillant sur ce secteur.

zappos amazon
Zappos.com a créé un modèle a succès de vente de chaussures. © DR

Bezos s'offre Zappos. Amazon.com a annoncé mercredi 22 juillet la signature du rachat du pionnier et leader de la vente en ligne de chaussures aux Etats-Unis, Zappos.com. La transaction, qui doit être finalisée à l'automne, prend la forme d'un échange d'actions. Le groupe de Jeff Bezos obtiendra l'ensemble du capital de Zappos.com contre 10 millions de ses propres actions. Soit 807 millions de dollars si l'on prend le cours moyen de l'action Amazon sur le mois et demi précédent le 17 juillet, comme l'indique le communiqué officiel. Mais en se basant sur le cours à la clôture mercredi, le montant atteint près de 888 millions de dollars.

 

A cela s'ajoutent 40 millions versés aux salariés de Zappos en cash et en actions, soit un total de 928 millions de dollars. Il s'agit de la plus grande acquisition d'Amazon, qui aurait préféré réaliser la transaction en numéraire, selon le "Wall Street Journal". De son côté, Zappos envisageait de lever des fonds en s'introduisant en Bourse, mais le fonds Sequoia Capital, son principal actionnaire, aurait préféré une vente, selon "Reuters".

 

Zappos se lance en 1999 et créé concrètement son activité : la vente de chaussures en ligne. Pour convaincre les consommateurs, le site leur permet de renvoyer gratuitement les modèles essayés. Une politique commerciale payante dès l'origine (Lire l'article sur La croissance explosive de Zappos.com, du 28/01/04). La société, de 1 300 salariés aujourd'hui, a réalisé un chiffre d'affaires global d'un milliard de dollars en 2008. En France comme ailleurs, Zappos a fait des émules, avec l'apparition de Sarenza en 2005 (Lire l'article Sarenza croit à la vente de chaussures en ligne, du 07/11/05 et de Spartoo l'année suivante (Lire l'article Spartoo fait ses premiers pas sur le Net, du 17/08/06).

 

Amazon lui-même a tenté de se lancer sur ce créneau. Après avoir ajouté un onglet "Chaussures" sur son site, il ouvre en janvier 2007 Endless.com, un site distinct. Le rachat de Zappos ressemble donc à un aveu d'échec. Zappos profitera de son côté du savoir-faire et des moyens financiers, technologiques et logistiques d'Amazon, qui s'est engagé à maintenir son indépendance. 

Amazon

Annonces Google