Altarea Cogedim et Opcapita se positionnent sur le rachat de la Redoute

Tous deux sont entrés en négociation avec Kering qui va devoir payer pour se délester de la société de vente à distance.

Le groupe Kering, anciennement PPR, va devoir mettre la main à la poche s'il veut réussir à céder la Redoute qu'il cherche à vendre depuis plusieurs mois. Challenges révèle ainsi que le groupe de François-Henry Pinault est entré en négociations avancées avec deux sociétés, la foncière Altarea Cogedim qui a racheté RueduCommerce en novembre 2011 et le fonds d'investissement britannique, Opcapita, spécialisé dans le redressement d'entreprises.

Les discussions portent actuellement sur un montant compris entre 150 et 600 millions d'euros que devrait verser Kering. Kering est loin d'être en position de force, la situation financière de la Redoute se dégradant au fil des mois. La société, qui avait perdu 50 millions d'euros en 2012, accusait déjà une perte de 25 millions d'euros début juilet. Il y a deux mois, le distributeur avait annoncé sa décision de stopper ses activités en Allemagne et en Autriche, souffrant de la concurrence, entre autre de Zalando.





API / Zalando

Annonces Google