E-commerce : bien choisir sa solution de livraison Une alternative : les points relais

Une alternative à la livraison à domicile réside dans la livraison en points relais. Kiala livre ainsi jusqu'à 78 000 colis par jour dans 5 000 relais dans 7 pays, ceci en 48 heures. Le dernier kilomètre jusqu'au domicile du destinataire étant, comme l'indiquait UPS, toujours le plus cher, l'enseigne revendique d'arriver à réduire les frais d'expédition des marchands qui optent pour sa solution de 10 à 15 % par rapport aux prix de Colissimo Access, en apportant tout de même une preuve de livraison sous forme de signature de l'acheteur.

"Mais pour que ce soit intéressant pour eux comme pour nous, il faut dépasser les 10 000 colis par an, précise le co-fondateur et président Denis Payre. Avec notre taux de pénétration d'un tiers, cela signifie 30 000 colis adressables par an." La société a cependant développé des partenariats avec trois logisticiens - Crosslog, L4 Logistics et Arvato -, ce qui permet aux plus petits commerçants de mutualiser les coûts d'enlèvement avec d'autres sociétés.

Face au développement de cette alternative à la livraison à domicile, la Poste a entrepris de se placer en concurrence frontale avec les réseaux de Kiala ou de la Redoute (Sogep). Ciblant précisément les e-commerçants, Chronopost a ainsi mis en place 3 000 points Chrono Relais - les bureaux de tabac du réseau Altadis - où les cybermarchands peuvent proposer aux acheteurs de livrer leurs colis le lendemain de l'expédition à partir de 13h.

Plus récemment, Coliposte s'est également lancé sur ce créneau. A Paris, Lille et Nantes, la filiale de la Poste a ainsi ouvert des espaces colis Cityssimo. Les colis y sont envoyés en Colissimo et les acheteurs abonnés au service peuvent y retirer leurs achats 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Logistique / Kiala