Instantluxe.com veut vendre du luxe d'occasion


Instantluxe.com prend le pari de vendre des produits de luxe d'occasion sur le Web. Un marché national estimé à 500 millions d'euros dès 2010, neuf et occasion confondus.


Début 2008, Precepta estimait qu'en France le marché du luxe en ligne devrait atteindre 500 millions d'euros en 2010, soit 1,6 % du chiffre d'affaires du commerce en ligne. Un gâteau dont Yann Le Floc'h et Clément Le Chatelier se tailleraient bien une part. Après avoir levé 300 000 euros auprès de business angels, le 27 mai 2009 ils ont lancé en France Instantluxe.com, un site d'achat-vente de produits de luxe d'occasion, allant de la joaillerie, à la maroquinerie en passant par le prêt-à-porter, de marques françaises ou étrangères.

Le site propose donc des produits dont les prix sont 30 % à 70 % moins chers que le marché du neuf. 1 000 articles sont d'ores et déjà référencés sur le site.

Cette activité de niche soulève pourtant bien des questions quant aux garanties qu'elle propose. A cet effet, Instantluxe.com garantie l'authenticité des produits qu'il vend et s'appuie pour cela sur une équipe d'experts dont la liste est disponible sur le site, ainsi que leurs références. L'acheteur obtient chaque achat sous scellé ainsi qu'un certificat d'authenticité. Pour le vendeur, le site garantit le paiement des sommes dues via le versement au préalable des fonds de l'acheteur sur un compte séquestre.

A noter sur ce créneau, mais fonctionnant pour sa part sur un modèle d'enchères, le site Protero.com (lancé par le groupe Richemont en 2007) a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de 15 millions de dollars aux Etats-Unis.  

Chiffre d'affaires

Annonces Google