La vague du marketing digital déferle sur Biarritz

La vague du marketing digital déferle sur Biarritz Annonceurs et prestataires sont réunis à Biarritz pour deux jours de discussions et rencontres placées sous le signe de la convivialité.

Biarritz, 11h30. Jérôme Letu-Montois de Comexposium donne le coup d'envoi de cette seconde édition de Digital Marketing One to One dans l'ambiance calfeutrée de l'amphithéâtre du Centre Bellevue. Face à lui, près de 300 professionnels du secteur réunis à l'occasion de deux journées de conférences, ateliers d'experts et moments de networking. Certains ont les traits tirés, qui ont dû composer avec les aléas d'un réveil très matinal, autour des 6 heures pour atterrir sur place en temps voulu. D'autres, comme les équipes de Microsoft et Radium One, ont eu la bonne idée d'arriver la veille, pour profiter un peu plus du decorum ambiant... ainsi que des premiers rayons de soleil.

img 5311
Un cadre idéal pour discuter marketing digital tout en s'oxygénant.  © Martin Dupraz - JDN

La chaleur biarrotte atteint des sommets caniculaires mais, heureusement, le fondateur d'eMarketer, Geoff Ramsey, est là pour nous abreuver de chiffres. Mobile, Social, Programmatique... Tout y passe. Que retenir ? En vrac : qu'en 2016, les investissements en publicité mobile devraient dépasser ceux du desktop dans le monde. Que Facebook et Google vont capter à eux seuls plus de la moitié de ces investissements cette année... et que le marché français est encore à la traîne avec à peine 22% des investissements display qui viennent du mobile. Heureusement, d'ici 2019, ce ratio devrait passer à 59%, rassure Geoff Ramsey. Celui qui s'interroge sur une potentielle "desktopalypse", avec un papier et un Web fixe qui font office de donneurs d'organes pour le mobile, cannibale à souhait, soulève le prochain grand défi qui se présentera aux annonceurs : la gestion et l'optimisation des campagnes multi-canal, avec en point d'orgue la question de l'attribution. Un point que soulèvera d'ailleurs en plénière une collaboratrice de chez Weight Watchers qui s'interroge à haute-voix : "Dans quel mesure le mobile peut-il nous permettre d'être un peu moins aveugles sur les clients qui passent en magasin et sur lesquels nous n'avons aucune prise ?".

Le bon moment plus que le temps réel

Autre chiffre communiqué par Geoff Ramsey, 30% du marché du display sera programmatique fin 2015 en France. "Une estimation personnelle et pas une projection eMarketer qu'il faut garder pour vous", précise, taquin, l'Anglais. De programmatique il était forcément beaucoup question à l'heure du one to one et du "right time plus que real time", comme l'aura énoncé Geoff Ramsey. Pas étonnant dans de telles conditions de croiser certains des principaux acteurs du secteur : Infectious Media, Aegis, Makazi, Radium One, tous là pour jouer des coudes au niveau du buffet... et au moment de d'alpaguer les annonceurs. En toute camaraderie bien sûr, car un constat s'impose : le climat basque a clairement alangui le petit landernau du marketing digital. De fait, beaucoup ont abandonné le traditionnel costume – cravate pour une association plus "casual" : chemise en lin – pantalon en toile. Et tous, vendeurs de solution DMP, programmatique ou mobile, de se mettre au diapason du proverbe local : "Aditzaile onari, hitz guti". Comprendre : si tu veux qu'on t'écoute, parle peu. Un proverbe auquel beaucoup, contexte féria des Halles de Biarritz, devraient faire entorse ce soir. 

La vague du marketing digital déferle sur Biarritz
La vague du marketing digital déferle sur Biarritz

Biarritz, 11h30. Jérôme Letu-Montois de Comexposium donne le coup d'envoi de cette seconde édition de Digital Marketing One to One dans l'ambiance calfeutrée de l'amphithéâtre du Centre Bellevue. Face à lui, près de 300 professionnels du...