Cinq conseils aux acteurs du retail et agences pour choisir le partenaire CSS adéquat

A l’heure où Google Shopping est en pleine (r)évolution, et tandis que l’univers des comparateurs de prix est en pleine ébullition, il n’est pas toujours évident pour les acteurs du retail et agences digitales/marketing/SEO de s’y retrouver dans l’offre pléthorique des comparateurs de prix, ces services désignés par l’acronyme SCP en français ou CSS en anglais (pour Comparison Shopping Service),

Face à la multitude de partenaires au sein de l’UE, nous sommes conscients de la difficulté à trouver « la perle rare », difficulté encore exacerbée par les aberrations du marché. Dans ce contexte, en qualité de pionnier et primo-partenaire SCP de Google récemment lancé en France, nous avons listé les 5 critères décisifs à prendre en compte par les agences et enseignes de distribution pour choisir le bon partenaire SCP.  


1) Ne considérez pas que l’optimisation de vos performances ira de soi

Nous avons constaté que nombre de distributeurs profitent des CPC très bas qui peuvent être obtenus en participant au système d’enchères de Google Shopping avec un partenaire SCP. Pour autant, il serait absurde de vous convaincre qu’il suffit de s’adresser à un partenaire SCP pour gagner aussitôt en efficacité ou accroître sur le champ vos ventes ou vos recettes, sans surveiller ni remanier quotidiennement vos campagnes. Avec le bon framework de mesure de la performance et le bon conseil en intégration, vous pourrez émerger rapidement et réaliser une migration complète sans friction.

2) Jetez votre dévolu sur un partenaire SCP confirmé

Ne prenez pas un partenaire par défaut. Orientez-vous vers les acteurs disposant du badge Google Partner Premier, gage de confiance et de sécurité pour votre investissement en SCP qui vous garantit de profiter de tout le potentiel des comparateurs de prix. Les agences et sites marchands qui choisissent de travailler avec des partenaires certifiés « Partner Premier » peuvent bénéficier de l’expertise de ces prestataires et de formations sur mesure, ainsi que de toute une gamme de crédits publicitaires exclusifs actuellement réservés par Google aux seuls partenaires possédant cette certification. 

3) Prenez la juste mesure des capacités technologiques de votre partenaire SCP

Même si le nombre de clients cliquant sur le lien renvoyant vers le comparateur de prix est faible, il n’est pas négligeable et ce trafic gratuit supplémentaire est toujours bon à prendre. Nombre de prestataires sur le marché ont développé une solution simple répondant certes au cahier des charges d’un comparateur de prix, mais ne facilitant aucunement les opérations élémentaires, permettant de revenir sur le produit sur lequel a cliqué l’utilisateur, par exemple. Plusieurs sites demeurent, de surcroît, en-deçà de l’objectif de 3 secondes fixé par le secteur pour le chargement des pages.

La prochaine fois que vous vous entretiendrez avec votre actuel ou futur partenaire SCP, interrogez-le sur ses projets de développement et déterminez dans quelle mesure ceux-ci seront profitables à votre activité. Nous pensons que les agences partenaires et sites marchands doivent être intégrer à la feuille de route du partenaire SCP.  Comme nous le suggérons, les agences peuvent ainsi mettre à profit leur plate-forme de deux manières différentes. Soit en créant leur propre site de référencement de produits et devenons leur partenaire SCP, soit en intégrant directement leurs clients au site comparateur retenu.  

4) Soyez assuré qu’aucun nouveau compte Merchant Centre ou Google Ads n’est requis

Fort de notre expertise de Google Shopping, nous nous sommes rendus compte qu’une solution capable de limiter les points de défaillance inhérents à la migration vers un comparateur de prix, de même que la configuration et la gestion permanente des campagnes, s’imposait. Ainsi, vous devez veiller à ce que votre partenaire soit en étroite collaboration avec l’équipe de Google pour retenir la configuration la plus efficace et la plus rationnelle durant la phase de tests et de migration. Nous constatons, avec étonnement, que certains partenaires SCP obligent encore et toujours à créer de nouveaux comptes Merchant Centre et/ou Google Ads, alors que ceci n’est pas obligatoire.

5) Travaillez avec un partenaire au mode de facturation soutenable

La démarche consiste à facturer un montant forfaitaire garantissant une réelle visibilité budgétaire au client. Avec la hausse de trafic qui s’annonce, si vous vous êtes engagé ou envisagez de le faire avec un partenaire rémunéré au pourcentage des dépenses publicitaires, songez aux mensualités que vous aurez à acquitter. Si vous n’êtes pas vigilant, celles-ci risquent de monter en flèche jusqu’à ne pouvoir être maîtrisées, d’octobre à décembre. Méfiez-vous également des partenaires proposant une solution SCP à un forfait mensuel modique. Nous ne saurions trop vous recommander de vous poser les questions suivantes :
  • Combien de marques, et lesquelles, référencent-ils ?
  • Quel est leur processus d’intégration ?
  • Quelles sont leurs capacités technologiques et quid de leur engagement ?

Autour du même sujet

Cinq conseils aux acteurs du retail et agences pour choisir le partenaire CSS adéquat
Cinq conseils aux acteurs du retail et agences pour choisir le partenaire CSS adéquat

Face à la multitude de partenaires au sein de l’UE, nous sommes conscients de la difficulté à trouver « la perle rare », difficulté encore exacerbée par les aberrations du marché. Dans ce contexte, en qualité de pionnier et primo-partenaire SCP de...