Fred Potter (Netatmo) "Work with Legrand et Netatmo Connect convergeront pour aboutir à un portail unique d'API"

Legrand rachète Netatmo, spécialiste des objets connectés pour la maison. Pour Fred Potter, fondateur et dirigeant de la start-up, cette acquisition s'inscrit dans la continuité des projets de son entreprise.

Fred Potter, fondateur de Netatmo. © Netatmo

JDN. Qu'est-ce qui vous a motivé à rapprocher Netatmo de Legrand ?

Fred Potter. C'est la qualité du projet industriel qui nous a attirée. Legrand est une référence mondiale dans le bâtiment et nous sommes très complémentaires : Netatmo a un savoir-faire dans la conception d'applications et dans l'ergonomie, Legrand dans la sûreté électrique. L'annonce du rachat (dont le montant n'a pas été divulgué, ndlr) a eu un accueil favorable.

Aujourd'hui, les acteurs sont obligés de travailler ensemble pour survivre. Il leur faut aussi intégrer les assistants vocaux des Gafa, comme Alexa ou l'Assistant Google. On observe un engouement du public pour les nouveaux usages portés par la voix. Cette tendance renforce l'intérêt des particuliers, qui se rendent compte des bénéfices d'avoir des objets connectés chez eux pour piloter leur chauffage à distance ou simuler une présence. Legrand va par ailleurs nous ouvrir à de nouvelles géographies. Netatmo réalise 75% de son chiffre d'affaires à l'international mais nous sommes peu présents en Russie et en Amérique latine, où Legrand est bien implanté.

Vous allez devenir CTO de la plateforme Eliot, qui a pour objectif d'encourager un usage massif de l'Internet des objets en proposant aux clients de Legrand des objets et une plateforme d'analyse de la donnée. Avez-vous déjà des chantiers prioritaires ?

Mon rôle va être très industriel : je vais reprendre les 81 familles de produits conçues par Legrand et je verrai lesquelles doivent être connectées à Internet et dans quel ordre. On suit toujours la même règle : partir de l'existant et réinventer le produit grâce à la connexion. L'objectif de Legrand est de proposer en 2020 une quarantaine de familles sur Eliot. Il y a déjà des travaux en cours à ce propos. Nous allons apporter nos compétences en intelligence artificielle avec les caméras à reconnaissance faciale ou la maintenance prédictive développée pour les thermostats Vaillant. Le but d'Eliot reste le développement de synergies avec de nouveaux acteurs. Nous allons aussi faire converger les programmes Work with Legrand et Netatmo Connect pour aboutir à un portail unique d'API. L'interopérabilité est essentielle dans le secteur de la maison connectée.

"Je vais reprendre les 81 familles de produits Legrand et verrai lesquelles doivent être connectées"

L'organisation de Netatmo va-t-elle être modifiée par ce rachat ?

En pratique, rien ne changera. Nous maintenons la marque et les équipes de Netatmo. Les ingénieurs de R&D qui travaillent sur les produits développés en commun avec nos partenaires vont simplement se lancer sur de nouveaux projets avec Legrand. Ce rachat s'inscrit dans la continuité de l'activité actuelle. Nous allons continuer à développer des produits pour d'autres industriels, comme ce que l'on fait avec Velux ou Muller, et à poursuivre nos travaux dans nos gammes sur le chauffage, les systèmes de sécurité et l'électrique. En matière de sécurité, nous avons commercialisé il y a quelques semaines un détecteur de fumée intelligent et de nouveaux produits seront annoncés au CES 2019.

Et aussi : 

Annonces Google