Twitter lève 35 millions de dollars pour devenir rentable


Le service de microblogging boucle sa troisième levée de fonds pour soutenir sa croissance et commencer à proposer des services payants.

Le temps de la monétisation est bel et bien venu pour Twitter. Le service de microbloging vient de lever 35 millions de dollars, soit plus que l'ensemble des fonds déjà récoltés lors de ses deux premiers tours de table. Selon "Techcrunch", ce troisième tour de table a été réalisé auprès de Benchmark Capital et Institutional Venture Partners, qui auraient respectivement contribué à hauteur de 21 et 14 millions de dollars. Cette nouvelle levée valoriserait Twitter entre 200 et 250 millions de dollars.

Twitter, de son côté, n'a pas confirmé le montant de ce nouveau tour de table. Le co-fondateur de la start-up, Biz Stone indique cependant sur le blog de Twitter, que cette levée de fonds doit servir à mettre en place des "services générateurs de revenus" pour la société. L'objectif est donc bien de doter Twitter d'un modèle économique, alors que la popularité de la plate-forme nécessite un financement solide : Biz Stone assure qu'en une année, le nombre d'utilisateurs actifs de Twitter a progressé de 900 %.

Créée en 2006, sans aucune source de revenus, la start-up vise donc aujourd'hui la rentabilité. Plusieurs leviers de monétisation s'offrent à elle, qui devraient progressivement voir le jour en 2009. Twitter devrait notamment introduire une dose de publicité dans ses pages, sans pour autant chercher à surcharger ses utilisateurs. L'équipe dirigeante de Twitter miserait également sur le recrutement d'utilisateurs désireux de recevoir des alertes diverses (actualités, promotions, etc.) concernant des produits qui les intéressent.

Twitter souhaiterait par ailleurs proposer aux entreprises qui commencent à s'emparer de l'outil, des offres premium, permettant notamment de savoir ce que les utilisateurs du service disent de leurs produits. Dans un récent entretien avec "Marketing Magazine", Biz Stone démentait cependant vouloir faire payer aux annonceurs la simple utilisation de sa plate-forme de microblogging autrement que pour y diffuser de la publicité. Twitter restera donc gratuit pour tous les utilisateurs quels qu'ils soient (lire Twitter restera gratuit pour tous ses utilisateurs, du 12/02/2009).

Annonces Google