Confidentialité : Google refuse d'accéder à la demande de l'UE

Confidentialité : Google refuse d'accéder à la demande de l'UE L'instance rassemblant les 27 Cnil européennes demandait à ce que Google suspende l'entrée en vigueur de ses nouvelles règles, prévue pour le 1er mars.

Le Groupe des 29, qui rassemble les 27 Cnil d'Europe, a adressé au PDG de Google Larry Page un courrier le 2 février lui demandant de suspendre ses nouvelles règles de confidentialité des données, dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 1er mars (lire l'article Google simplifie sa politique de gestion des données personnelles, du 25/01/2012). Le Groupe des 29 précise avoir demandé à la Cnil d'ouvrir une enquête sur ces nouvelles règles et de servir à Google de référent pour les autorités européennes sur ces questions.

La firme américaine vient de répondre : "Nous avons informé la majorité des parties prenantes concernées au cours des semaines qui ont précédé notre annonce. Durant cette période, aucun d'entre eux n'a exprimé de préoccupations significatives, et nous avons désormais lancé la plus importante campagne de communication de notre histoire auprès des utilisateurs. Les changements ne seront pas effectifs avant le 1er mars ; d'ici là, nous sommes ouverts à toute discussion avec les différentes autorités de protection des données personnelles qui auraient des interrogations sur ces changements." Google, qui a également répondu par courrier le 3 février au Groupe des 29, confirme la date du 1er mars.

Confidentialité : Google refuse d'accéder à la demande de l'UE
Confidentialité : Google refuse d'accéder à la demande de l'UE

Le Groupe des 29, qui rassemble les 27 Cnil d'Europe, a adressé au PDG de Google Larry Page un courrier le 2 février lui demandant de suspendre ses nouvelles règles de confidentialité des données, dont l'entrée en vigueur est prévue pour le...