AOL fait plonger Time Warner, Google veut se désengager

Time Warner a annoncé mercredi 4 février un déficit net de 16 milliards de dollars au quatrième trimestre et une perte nette de 13,4 milliards sur l'ensemble de l'exercice 2008, pour  un chiffre d'affaires stable de 47 milliards de dollars. En partie responsable des mauvais résultats de sa maison mère, AOL est aussi dans le rouge, à hauteur de 1,1 milliard de dollars, après un profit de 2 milliards un an plus tôt. AOL a vu chuter ses revenus d'abonnements Internet de 31 %, suite à sa reconversion en plateforme publicitaire et média.

Ces mauvais résultats inquiètent Google. Ce dernier détient en effet une participation de 5 % dans AOL, acquise en 2006 en échange d'un milliard de dollars en cash. Cette participation valorisait AOL à pas moins de 20 milliards de dollars. Or la filiale de Time Warner vaudrait aujourd'hui moins de 3 milliards, selon les analystes. De quoi inciter Google à se débarrasser de ses parts dans AOL. Selon l'accord passé avec Time Warner en 2006, le moteur de recherche peut en effet céder sa participation depuis le début de l'été. Reste à savoir si Time Warner décidera de racheter les parts de Google ou s'il laissera le moteur les écouler sur les marchés financiers.

Annonces Google