Christophe Crémer (ex-PDG de Meilleurtaux) "Je vais me battre"

Quelques jours après avoir été débarqué par les Caisses d'Epargne pour "faute grave", le désormais ex-PDG de Meilleurtaux, Christophe Crémer, donne sa version des faits.

Comment réagissez-vous à votre débarquement de Meilleurtaux pour faute grave ?

Je réfute toute accusation de faute grave. Cette accusation est tout à fait ridicule. Je vais d'ailleurs m'en expliquer devant les Prud'hommes. La seule vraie raison de mon éviction par la Caisse d'Epargne est financière. Oterom Holding, la société de contrôle de Meilleurtaux, cherche à éviter de devoir racheter les 230 000 actions que je détiens encore de la société à 41 euros le titre. En m'accusant d'une faute grave, elle compte les récupérer pour rien et donc économiser plus de 9 millions d'euros. Je demande donc à ce que notre accord soit respecté

 

Que s'est-il passé ?

Il y a eu des changements à la tête de la Caisse d'Epargne. La nouvelle direction a dû trouver que Meilleurtaux avait été payé trop cher (près de 140 millions d'euros, ndlr), et ils ont voulu le faire payer à quelqu'un, moi en l'occurrence. Pourtant, il paraît que 40 personnes ont travaillé sur le dossier d'acquisition à la Caisse d'Epargne, ils savaient donc ce qu'ils achetaient. C'est vrai que la situation est difficile pour le marché de l'immobilier en ce moment. Et c'est justement le moment de resserrer les rangs. Pas celui de détruire de la valeur. Aujourd'hui, on me révoque alors que pour rassurer les marchés on avait promis que je resterai 3 ans. Finalement, j'ai peut-être aussi payé le fait d'avoir identifié des problèmes...

 

C'est-à-dire ?

Où sont les synergies promises à l'époque du rachat en septembre 2007 ? Il n'y a qu'à relire la presse à ce moment là : Meilleurtaux devait croître aussi grâce aux synergies que la société pouvait tirer de Nexity et des 100 000 transactions par an nécessitant un crédit immobilier réalisées sur son réseau, comme Century21 ou Guy Hoquet. Aujourd'hui, Meilleurtaux n'est pas présent sur les sites de Nexity, qui préfère mettre en avant sa propre solution de comparaison de crédit 'Solutions clés Nexity'. Pourquoi ne peut-on même pas travailler avec eux ? Que le client passe par eux ou par nous, c'est toujours pour le bénéfice de la Caisse d'Epargne, et cela donne du choix au client ! Au final, le bon sens aurait pu prévaloir jusqu'au bout, mais il fallait que quelqu'un paie les pots cassés. C'est très brutal, je suis encore sous le choc. Mais je suis fier de ce que j'ai réalisé avec Meilleurtaux. Je souhaite bon vent à la société.

Meilleurtaux / Holding

Annonces Google