1 200 sites censurés en Chine depuis le début de l'année

Vendredi 23 janvier, le gouvernement chinois a indiqué une nouvelle fois son intention de protéger les jeunes (35 % des internautes chinois ont moins de 19 ans) des sites qu'il cnosidère vulgaires en fermant ces derniers. A cet effet, une campagne d'épuration a été lancée début janvier et 1 200 sites Web auraient déjà disparu de la Toile. Il en va ainsi de bullog.cn, un site renommé animés par des blogueurs Chinois dont certains auraient signé en décembre 2008 un manifeste pronant plus de libertés civiles et demandant des élections. La campagne du gouvernement chinois aurait également permis d'identifier et d'éliminer 3,3 millions de termes qu'il considère vulgaires ou pornographiques.

Chine / Blog

Annonces Google