Eric Schmidt doit-il quitter le conseil d'administration d'Apple ?


La FTC s'inquiète des relations étroites entretenues par Apple et Google. Le poste d'Eric Schmidt au Conseil d'administration d'Apple pourrait en faire les frais.

Google et Apple sont les meilleurs amis du monde. Et ce, même s'ils sont de plus en plus concurrents, avec le lancement pas Google d'un OS pour mobile (Android) et prochainement pour netbook. Cette bonne entente entre les deux groupes n'a jusqu'alors jamais été remise en question. Au point qu'Apple a offert son concours à Google sur Android et propose Google Maps sur son iPhone et que le PDG de Google, Eric Schmidt, siège depuis plusieurs années au conseil d'administration d'Apple.

Une ombre plane pourtant sur ce beau tableau. Selon la loi antitrust américaine, un dirigeant ne peut siéger au board de deux entreprises concurrentes. La situation d'Eric Schmidt est donc sujette à caution, au point que la FTC s'y intéresse de près dans le cadre d'une enquête ouverte en mai dernier sur les relations entre Google et Apple. A la grande satisfaction de Microsoft. "Je parlerai aux dirigeants d'Apple. Pour l'heure, il n'y a pas de sujet" a déclaré Eric Schmidt, qui ne paraît pas presser de donner sa démission.

Google / Apple

Annonces Google