Yahoo : la fin de la frénésie de rachats de start-up ?

Yahoo : la fin de la frénésie de rachats de start-up ? Yahoo n'a plus racheté aucune start-up depuis novembre 2014, alors qu'il avait finalisé 26 acquisitions en 2013 et 18 en 2014.

L'arrivée de Marissa Mayer à la tête de Yahoo, en 2012, avait signé le début d'une stratégie de rachats extrêmement fréquents. La plupart se révélaient le plus souvent être des "acqui-hires", des rachats de start-up encore très peu matures ou en difficulté destinés à attirer des talents au sein de l'entreprise, plus que de racheter la société en elle-même (Lire : '"Yahoo est-il un fossoyeur de start-up ?", du 24/04/14).

Une boulimie d'acquisitions aussi marquée, certes, par quelques grosses opérations allant au-delà de l'acqui-hire. Sont ainsi passés sous le giron de Yahoo le site de microblogging Tumblr (pour un milliard de dollars) ou encore la plateforme de publicité vidéo Brightroll (640 millions de dollars).

Mais le temps des rachats à tout va semble bel et bien terminé. Depuis novembre 2014 et les acquisitions de Brightroll et de la start-up Cooliris, spécialisée dans la photo, Yahoo n'a plus finalisé un seul rachat. Déjà, en 2014, le rythme s'était ralenti, avec 38% d'acquisitions de moins qu'en 2013.

yahooacquihirefall2
Rachats de Yahoo depuis 1998. © CBInsights

En 2014, Yahoo est passé derrière Google en termes d'acquisitions. Depuis le début de l'année, la société n'ayant finalisé aucun rachat, elle se trouve même derrière Facebook et Twitter, rapporte CB Insights.

yahoo2
M&A de Yahoo, Google, Facevook et Twitter depuis 2012. © CB Insights

Il y a quelques jours, Yahoo a dévoilé des résultats décevants pour le premier semestre 2015. Certes, la société montre une forte croissance dans le domaine de la publicité mobile, mais elle enregistre un bénéfice de 21 millions de dollars, contre 312 millions un an plus tôt, et un chiffre d'affaires de 1,23 milliard de dollars, en légère hausse (1,13 milliard l'année précédente).

Yahoo

Annonces Google