Yahoo publie son premier rapport de transparence

Le géant a reçu 29 000 demandes de données sur ses utilisateurs entre janvier et juin 2013, venant de 16 pays. La majorité d'entre elles proviennent des autorités américaines.

Après Google, Microsoft et Facebook, c'est au tour de Yahoo de sortir son premier rapport de transparence. Le géant indique avoir reçu 12 444 demandes d'informations portant sur 40 322 utilisateurs par les autorités américaines pendant les six premiers mois de 2013. C'est près de la moitié du nombre total de requêtes enregistrées, un total de 29 000, qui émanent de 16 pays : Canada, Etats-Unis, Australie, Hong Kong et Taïwan pour la Chine, Inde, Nouvelle-Zélande, Singapour, France, Allemagne, Irlande, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Argentine, Brésil et Mexique.

37% des demandes américaines ont été satisfaites en transmettant une partie du contenu créé par l'utilisateur (mails ou Messenger, photos sur Flickr, fichiers uploadés, contacts, calendrier...). Dans 55% des cas, Yahoo a transmis des informations sans contenu personnel créé par l'utilisateur (données basiques renseignées au moment de l'enregistrement comme le nom, l'adresse mail, la ville, les informations de paiements, ou l'adresse IP). 2% seulement des requêtes ont été refusées et dans 6% des cas, Yahoo! a échoué à trouver l'information.

La France a émis 2 373 demandes. Dans 11% des cas, les informations réclamées n'ont pas été trouvées. 18% des requêtes ont été rejetées. Une partie du contenu de l'utilisateur a été révélée dans 11% des cas. Enfin, dans 60% des cas, Yahoo! a livré des informations basiques sur l'utilisateur.

 

Annonces Google