L'UDA rapproche annonceurs et start-up avec son programme Start-up your brand

L'UDA rapproche annonceurs et start-up avec son programme Start-up your brand L'Union des annonceurs accompagne sa troisième promotion de start-up et organise une matinée Open Transfo le 17 janvier dans ses locaux.

L'Union des annonceurs (UDA), nouvelle passerelle entre le monde des annonceurs et celui des start-up ? C'est du moins l'ambition affichée par le directeur général de l'institution Jean-Luc Chetrit et son équipe, à l'origine d'un programme d'accélération baptisé Start-up your brand dont c'est la troisième promotion. "Notre ambition est de mettre en relation les annonceurs avec les start-up les plus innovantes du marché, explique Jean-Luc Chetrit. Ça permet aux premiers d'être au fait des dernières tendances et aux seconds de glaner de la visibilité et de précieux conseils."

7 start-up ont rejoint "Start-up your brand" en décembre dernier et bénéficieront jusqu'à juin prochain d'un accompagnement par les équipes de l'UDA, moyennant le versement de 7 000 euros. Toutes opèrent dans le domaine de l'adtech ou de la data. Il s'agit d'Adloox, Adventori, Adpulse, Realytics, Singlespot, Soyoouz et Vuble. "Les start-up doivent avoir atteint une certaine maturité dans le développement de leur offre pour bénéficier de nos services", précise Athénaïs Rigault, qui supervise le programme côté UDA. Pour faire partie des heureux élus, les start-up doivent donc proposer une solution marketing innovante et opérationnelle, être recommandées par un annonceur qui a testé leur solution avec succès et proposer une offre en accord avec les valeurs prônées par l'UDA.

"Nous proposons des sessions de coaching personnalisées par des annonceurs"

Le programme Start-up your Brand se concentre sur quatre chantiers en particulier. D'abord, le marketing avec des workshops pour retravailler la proposition marketing de chacun et une session test and learn face à des annonceurs. "Nous proposons des sessions de coaching personnalisées pour permettre aux start-up de s'améliorer sur cet aspect-là grâce aux conseils des annonceurs", précise Athénaïs Rigault. Ensuite l'aspect légal, pour aider les start-up à comprendre un contexte réglementaire mouvant avec le soutien de l'équipe juridique de l'UDA. Le réseau ensuite, qu'il s'agira de développer via des meetings ou des événements organisés par l'UDA. Enfin la visibilité, pour se faire connaître des annonceurs grâce aux outils de communication de l'UDA et pitcher devant les "teams" annonceurs organisées par l'UDA.

C'est pour travailler ces deux derniers aspects que l'Open transfo, une matinée dédiée à l'innovation et aux évolutions du marché a vu le jour. Organisé par l'UDA, avec le soutien du groupe Figaro – CCM Benchmark (éditeur du JDN), cet événement alterne entre des tables-rondes pour évoquer les grandes tendances adtech–martech et des témoignages de grands groupes (Axa, BMW, Savencia) sur les initiatives qu'ils ont mis en place pour créer des passerelles avec les start-ups. "L'Open transfo doit permettre aux start-up membres de nos trois promotions de rencontrer des acteurs du marché", ajoute Jean-Luc Chetrit. Près de 150 personnes sont attendues ce 17 janvier dans les locaux de l'UDA.

Coté Start-up your brand, on prépare déjà la quatrième promotion qui devrait commencer en juin prochain. "Les start-up intéressées peuvent d'ores et déjà nous contacter", annonce Jean-Luc Chetrit.

Autour du même sujet

L'UDA rapproche annonceurs et start-up avec son programme Start-up your brand
L'UDA rapproche annonceurs et start-up avec son programme Start-up your brand

L'Union des annonceurs (UDA ), nouvelle passerelle entre le monde des annonceurs et celui des start-up ? C'est du moins l'ambition affichée par le directeur général de l'institution Jean-Luc Chetrit et son équipe, à l'origine...

Annonces Google