Les ingrédients pour faire une bonne publicité virale Définir avec précision les objectifs

Le marketing viral peut revêtir diverses formes même si la plus connue est certainement la vidéo. On peut en effet opter pour des bannières publicitaires, un jeu ou encore un mini-site événementiel.

 

"Pour être viral, le dispositif doit être envoyé par le destinataire à au moins cinq autres personnes"

Mais avant même de se demander quel format choisir, l'annonceur doit définir les objectifs qu'il souhaite voir remplir par sa campagne car celle-ci coûte aussi cher qu'une campagne classique. S'agit-il d'une campagne de notoriété, d'un lancement de produit, d'une nécessité d'enrichir sa base d'adresses e-mail... Auquels cas faut-il privilégier un dispositif participatif, ludique, etc.

 

Des objectifs qui prendront une forme chiffrée : nombre de vues, de visiteurs, de dispositifs partagés, d'adresse e-mail récoltées... C'est pourquoi il faut dès le début prévoir comment mesurer l'efficacité du dispositif viral au même titre qu'une campagne publicitaire plus classique. "On mettra en place un partenariat avec la plate-forme de partage, une solution de tracking ou encore un compteur sur le player", propose Arthur Kannas, président du groupe Heaven. Pour être viral, "le dispositif doit être envoyé par une personne à au moins cinq autres", estime Grégory Pouy, directeur stratégie et communication chez Vanksen.

 

En outre, s'il est plus difficile d'avoir la maîtrise sur le résultat immédiat de la campagne virale, il faut tenir compte du fait qu'elle reste en ligne longtemps et positionne la marque sur le long terme.

Marketing viral