Microsoft réclame 750 000 dollars pour fraude au clic

Après avoir mené sa propre enquête, Microsoft a engagé des poursuites à l'encontre de trois membres d'une même famille domiciliée à Vancouver au Canada. Le groupe les accuse de fraude au clic et réclame 750 000 dollars de dommages et intérêts. A l'origine de l'affaire, plusieurs clients du service de publicité en ligne de l'éditeur américain auraient constaté en 2008 une augmentation conséquente des clics frauduleux sur leurs publicités.

Ceux-ci auraient été générés par un système automatisé, les annonceurs investissant alors dans la publicité en pure perte. L'objectif des fraudeurs étant sans doute de saper la confiance des dits annonceurs et surtout de réorienter le trafic vers leurs propres sites. Ils auraient, selon Microsoft, généré plus de 250 000 dollars via cette opération.   

Microsoft / Juridique

Annonces Google