Les salariés de Numericable craignent un plan social déguisé

Le mouvement de protestation de salariés Numericable devait se poursuivre lundi 16 février avec une nouvelle occupation du siège du câblo-opérateur à Champs-sur-Marne, indique l'AFP. Les salariés de Numericable veulent ainsi protester contre le licenciement de dix vendeurs à domicile pour faute. Selon des syndicats, il s'agit en réalité d'un plan social déguisé. Ils dénoncent également un avenant au contrat de travail de ces vendeurs à domicile, qui modifie l'obtention de primes et entraîne une baisse des rémunérations. La direction, qui doit se réunir ce lundi à 14h30, affirme que la majorité des protestataires sont des "militants d'extrême-gauche" extérieurs à l'entreprise. L'occupation, débutée jeudi 12 février a été interrompue pour le week-end.

Autour du même sujet

Les salariés de Numericable craignent un plan social déguisé
Les salariés de Numericable craignent un plan social déguisé

Le mouvement de protestation de salariés Numericable devait se poursuivre lundi 16 février avec une nouvelle occupation du siège du câblo-opérateur à Champs-sur-Marne, indique l'AFP. Les salariés de Numericable veulent ainsi protester contre le...

Annonces Google