Bruxelles critique la régulation des mobiles de l'Arcep

La Commission européenne a critiqué les projets de régulation du marché de la téléphonie mobile de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Le contentieux concerne l'asymétrie des tarifs, aujourd'hui favorable à Bouygues Telecom. Les tarifs des appels passés vers l'opérateur sont en effet plus élevés que ceux passés vers Orange ou SFR en raison de son arrivée tardive sur le marché. Dans ses propositions 2007, l'autorité de régulation française prévoit de maintenir ce différentiel et d'atteindre l'équilibre entre 2008 et 2010. La Commission européenne se prononce quant à elle en faveur de coûts identiques et demande à l'Arcep d'atteindre la symétrie entre tous les opérateurs peu après fin 2007.

Autour du même sujet

Bruxelles critique la régulation des mobiles de l'Arcep
Bruxelles critique la régulation des mobiles de l'Arcep

La Commission européenne a critiqué les projets de régulation du marché de la téléphonie mobile de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Le contentieux concerne l'asymétrie des tarifs, aujourd'hui...

Annonces Google