Xavier Niel a achevé la réorganisation de son patrimoine

Xavier Niel a achevé la réorganisation de son patrimoine En apportant 50,20 % du capital d'Iliad à une société dénommée HoldCo, Xavier Niel s'est construit un outil patrimonial, mais aussi financier, pour mener des opérations à effet de levier.

C'est désormais fait. Un procès-verbal émanant de la société par actions simplifiée HoldCo, au simple capital de 1 million d'euro,s a récemment acté l'apport de 29 605 872 actions Iliad jusqu'ici directement détenues par Xavier Niel. En rémunération de cet apport, assez insolite - puisqu'il s'agit de la majorité de contrôle du quatrième opérateur téléphonique français - il a été attribué à Xavier Niel 3 327 700 020 actions HoldCo d'une valeur nominale de 1 euro.

Etant donné que la valeur totale des titres Iliad transférées à HoldCo avait été évaluée par le Commissaire aux Apports à 4 991 550 019,20 euros, la différence, soit 1 663 849 999,20 euros, a été naturellement affectée en prime d'apport. Mais cela signifie que ce nouvel outil patrimonial de Xavier Niel détient d'emblée près de 5 milliards d'euros de capitaux propres. A titre de comparaison la participation au capital de Bouygues détenue par la SCDM, holding de Martin et Olivier Bouygues, est valorisée 2,9 milliards d'euros.

Désormais le capital d'Iliad est donc contrôlé par HoldCo à hauteur de 50,20 % du capital, par Xavier Niel, directement, à hauteur de 1,05 % du capital, et par NJJ Holding, autre coquille appartenant à Xavier Niel, à hauteur de 0,96 % du capital. Cela laisse donc penser que la participation qui a été apportée à HoldCo est destinée à être sanctuarisée. En revanche, sa valeur, très importante, peut permettre à Xavier Niel de lever des fonds bancaires pour des opérations de diversification.

Il est de notoriété publique qu'outre ses investissements dans les médias, avec notamment la Société des éditions du Monde, mais pas seulement, puisqu'il est aussi actionnaire de Mediapart, ou de Causeur, et ses investissements en capital-risque avec son fonds Kima Ventures, il a placé une grosse partie de sa fortune dans l'immobilier parisien. En 2015, il a acquis l'Hôtel particulier Gulbenkian près de l'étoile pour 45 millions d'euros. Il était déjà propriétaire d'une maison au coeur de la Villa Montmorency, presque voisine de celle de Vincent Bolloré. Il a acquis pour 11 millions d'euros le fameux Palais Rose, près du Ranelagh, où il réside avec Delphine Arnault, mais aussi un hôtel particulier de la Place des Vosges pour 31,5 millions d'euros et un autre bâtiment prestigieux, autrefois propriété de l'Assistance publique, Quai de la Tournelle, face à Notre-Dame de Paris pour 35 millions d'euros.

Article originel publié sur WanSquare le 27/06/2018.

Offre découverte : WanSquare gratuit pendant 1 mois

WanSquare, média dédié aux coulisses de l’économie et de la finance, s’adresse à tous ceux qui veulent aller plus loin dans le décryptage de l’actualité économique. Paramétrable en fonction de ses besoins, Wansquare délivre en temps réel des informations exclusives et non-conformistes. Profiter de l’offre.

Annonces Google