Bouygues Telecom est contraint de retirer la pub comparative pour sa 4G

Ses affiches le plaçaient largement en tête de la course à la couverture 4G, mais se basaient sur des hypothèses de couverture à fin 2013.

Le tribunal de commerce de Paris a demandé le 5 octobre à Bouygues Telecom de retirer une publicité sur la 4G. Celle-ci comparait ses taux de couverture 4G avec ceux d'Orange et de SFR et le plaçait largement en tête. Sauf qu'elle se basait sur des hypothèses de couverture à fin 2013. Orange avait donc déposé une plainte, arguant que cette comparaison pouvait induire le consommateur en erreur.

Le tribunal a donné raison à l'opérateur historique et sommé son concurrent de retirer toutes ses affiches comparant la couverture 4G des trois opérateurs, sous peine d'une astreinte de 20 000 euros par jour de retard. Bouygues Tel a immédiatement répondu qu'il s'exécuterait mais laisserait en place ses affiches comparant le nombre de villes couvertes, à défaut des parts de population.

Malgré le recadrage de Free par l'Arcep sur les débits fibre et VDSL qu'il promettait à tort (lire l'article La dernière offre de Free "induit les utilisateurs en erreur" selon l'Arcep, du 02/10/2013), puis l'annonce que le gouvernement prépare un arrêté pour encadrer les publicités haut débit des opérateurs (lire l'article Les publicités pour le haut débit seront bientôt encadrées, du 03/10/2013), ces derniers ne semblent pas près d'abandonner leurs fanfaronnades.

Annonces Google