L'effet Free Mobile fait fondre les factures mobiles de 11,4% en 2012

Selon l'Arcep, le lancement des offres low-cost de la filiale d'Iliad a bouleversé le marché de la téléphonie mobile.

Une baisse des prix des services mobiles en France métropolitaine de 11,4% en 2012 : pas de doute, l'arrivée de Free Mobile et de ses offres à bas prix sur le marché aura créé une véritable pression concurrentielle. Pour les seules offres de services sans terminal, la baisse est encore plus importante : -28,4%, selon l'Arcep qui vient de rendre publics les résultats provisoires pour 2012 de l'observatoire des marchés des communications électroniques en France.

Les clients souscrivant des contrats post-payés (forfaits, y compris bloqués) bénéficient d'une baisse des prix de 12,6% en 2012. Une diminution d'autant plus forte pour les gros consommateurs de services vocaux (-15,5%), mais toujours sensible pour les consommateurs moyens (-13,4%) et les petits consommateurs (-9%).

Concernant les utilisateurs de cartes prépayés, les prix reculent de 8% après s'être stabilisés en 2011. "Cette diminution des prix s'explique par l'apparition de cartes incluant des composantes d'abondance pour les services vocaux et les SMS en 2012 ; la baisse des prix est également liée à l'apparition de cartes sans durée de validité, permettant aux plus petits consommateurs de lisser leur consommation et de réduire leur dépense", analyse l'ARCEP.

Forte croissance des volumes et baisse du revenu des opérateurs

Le revenu des opérateurs de communications électroniques recule de 3,3% en 2012 et atteint 50,9 milliards d'euros. Le seul marché des clients finals représente 42 milliards d'euros en 2012 (-4,1% en un an), dont 39 milliards pour les seuls services de communications électroniques (hors revenus des terminaux, équipements...) en recul de 4,4% en un an. Cette baisse concerne à la fois les revenus des services fixes et mobiles.

A l'inverse, une consommation accrue de services, notamment mobiles, a été enregistrée en 2012. Au total, le volume de trafic atteint 231,2 milliards de minutes en 2012 (+13,3 milliards de minutes par rapport à 2011). 183,1 milliards de SMS ont été envoyés. Le volume de données consommées au départ des réseaux mobiles est de 95 500 téraoctets, soit une croissance de 67,1% par rapport à 2011. Enfin, le trafic de téléphonie mobile croît de 13,6% par rapport à l'année 2011.

Enfin, le montant des investissements réalisés par les opérateurs est, pour la troisième année consécutive, en forte hausse. Il dépasse les 10 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année 2012, soit près de 2 milliards de plus qu'en 2011. L'ensemble des investissements dans le haut débit mobile (3G et 4G) est estimé à environ 4 milliards d'euros en 2012 contre environ 2,4 milliards en 2011.

 

Opérateur mobile / Free Mobile

Annonces Google