L'Arcep autorise la pose de plusieurs fibres par foyers


Les opérateurs alternatifs pourront tirer leurs réseaux de fibre optique jusqu'aux abonnés. Ils seront ainsi totalement indépendants de France Télécom dans les zones denses.

L'Arcep autorise les opérateurs à monter leurs propres lignes de fibre optique jusqu'aux abonnés. L'Autorité se range ainsi à la proposition de Free d'autoriser le multi-fibre, alors que France Télécom proposait quant à elle une solution monofibre, consistant à partager une seule fibre optique entre opérateurs.

Selon l'Arcep, ce dispositif "permet de changer plus facilement d'opérateur et de souscrire à des services de différents opérateurs". Pour le nouveau président de l'Arcep, jean-Ludovic Silicani, de ne pas reproduire le monopole de la boucle locale sur les réseaux très haut débit.

Ainsi, avec cette solution, les opérateurs alternatifs auront la possibilité de s'affranchir complètement de France Télécom en maîtrisant leur réseau de bout en bout. Et donc, auront la possibilité de proposer des services innovants, en plus de réduire leurs coûts d'exploitation en s'affranchissant des frais de location du réseau. Selon le PDG de France Télécom, Didier Lombard, qui est un farouche partisan du monofibre, ce choix pourrait "atteindre 40%, sans aucun service ou débit supplémentaire".

Cette décision ne concerne pour le moment que les zones denses. C'est-à-dire 148 communes regroupant au total 5,16 millions de foyers. Le cadre réglementaire entrera en vigueur en octobre ou novembre prochain.

Annonces Google